Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Une bouteille à la mère

Une bouteille à la mère

Synopsis

Une bouteille à la mère raconte l’histoire de Caroline Bo, une danseuse contemporaine professionnelle, qui découvre son désir de maternité en chorégraphiant sa première œuvre pour une scène nationale. Lorsque Caroline se lance dans la création de son solo, je décide de filmer ses premiers pas de chorégraphe. Caroline est ma cousine, ma complice depuis l'enfance et j’ai l’intuition qu’il s’agit d’un moment décisif dans sa vie d’artiste. Dans Water In My Solo, Caroline explore son besoin compulsif de boire. Le point d'orgue de cette création : une danse hypnotique autour de son ventre rond, qu'elle interprète après avoir bu un litre et demi d’eau sur scène. Pour elle, il ne s’agit que d’une exploration de la capacité du corps à s’adapter. Mais pour les spectateurs, cette chorégraphie résonne comme une puissante évocation de la grossesse. Caroline reste aveugle à la symbolique de son travail jusqu’au soir de la première du spectacle. Le public est conquis, mais elle réalise que quelque chose lui échappe. Caroline se remet alors au travail et comme une bouteille jetée à la mère enfouie en elle, le sens profond de son solo va cheminer. Elle comprend que sa création ne parle pas de son rapport fusionnel à l’eau, mais à sa propre mère. Une mère au discours antinataliste, qui ne voulait pas d’enfant. Quelques mois après cette prise de conscience, Caroline donnera naissance à un fils. En filmant les difficultés de son processus créatif, puis en comprenant comment il lui a révélé son désir d’enfant, le parcours de Caroline m’interroge en miroir. La création est-elle toujours un chemin à la rencontre de soi ? Par quel mystère les désirs et les entraves de Caroline se sont-ils si merveilleusement incarnés dans sa danse ? Voyage sensible au cœur du féminin, ce documentaire questionne le lien subtil entre création et procréation. chorégraphie, art, documentaire, sport

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

César, sculpteur décompressé
16 Avril
Vendredi
16:00

César, sculpteur décompressé

Entre compression narrative et expansion visuelle, le film propose une délicate opération de soudure pour raconter en 52 minutes 50 ans de carrière d’un artiste inclassable qui a marqué de son empreinte le monde de l’art. Avec ses compressions, ses sculptures de fer forgé, ses empreintes géantes et ses expansions, César a dynamité le socle de la sculpture classique et posé les fondements d’un art moderne et spectaculaire ancré au cœur de son époque. "Ouvrier génial et radical" adulé par les médias et boudé par ses pairs, le célèbre auteur du trophée de la cérémonie du 7ème art à laquelle il a légué son nom a osé affirmer que la main de l’artiste n’était plus nécessaire pour la création d’œuvres d’art. À l’occasion du 20ème anniversaire de la mort du sculpteur César et de l’exposition hommage qui lui sera consacrée par le Centre Pompidou à Paris, retour sur sa vie et son œuvre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Comment je suis devenue invisible
3 Mai
Lundi
20:00

Comment je suis devenue invisible

Journaliste trentenaire urbaine et connectée, Alexandra Ranz se livre, pendant six mois, à une expérience sociale et citoyenne : tenter de se soustraire à la surveillance étatique et commerciale d'Internet. Car toutes les données produites lors de l'utilisation d'un appareil connecté sont récupérées par des sociétés ou des organisations. De Boston à Beauvais, elle part à la rencontre de spécialistes qui tentent de préserver la vie privée des citoyens. études, société, documentaire, digital

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Nijinski, une âme en exil
13 Mai
Jeudi
05:00

Nijinski, une âme en exil

Ce documentaire - le premier en langue française à être entièrement consacré à Nijinski - se propose de mettre en miroir le côté lumière du danseur étoile et la face obscure de sa folie. L'un ne va pas sans l'autre. Pendant dix ans, son étoile avait brillé - interprète de Fokine, puis lui-même chorégraphe de quatre oeuvres qui ont révolutionné le vocabulaire de la danse : "l'Après-midi d'un faune", "le Sacre du printemps", "Jeux", et "Till l'espiègle". Puis, subitement, survient son internement en 1919. Nijinski passe 30 ans ballotté entre divers lieux de résidence et maisons de santé. Au-delà de la légende, que sait-on de sa vie, de son mysticisme, de ses relations avec Diaghilev et avec Romola, sa femme, qui sont les deux personnages fondamentaux dans l'histoire de Nijinski ? L'enjeu du film réside dans le fait qu'il n'existe pas d'image filmée du danseur Nijinski. Malgré l'absence d'archives, ou à cause d'elle, il reste étonnamment présent dans l'imaginaire de chacun. Ce film le fera revivre, grâce aux témoignages de ceux qui l'ont vu (Jean Cocteau, Kyra Nijinski, sa fille, Marie Rambert, l'une de ses collaboratrices, Bronislawa Nijinska, sa soeur), aux témoignages écrits (Valentine Hugo, Anna de Noailles, Paul Claudel, Auguste Rodin) et grâce aux nombreuses et remarquables photos qui existent sur le danseur dans tous les ballets qu'il a interprétés.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture

Voir toutes les émissions