Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

La Suisse, coffre-fort d'Hitler

La Suisse, coffre-fort d'Hitler

Réalisateur :

Olivier Lamour

Synopsis

Dès l'accession d'Hitler au pouvoir, le IIIe Reich a pu financer sa machine de guerre. Dans les pays conquis, les nazis pillent l'or, les œuvres d'art et les fonds des banques centrales. Au cœur du continent, la Suisse, petit Etat prétendument neutre, va servir de bureau de change de l'Allemagne. Celle-ci lui apporte de l'or et reçoit en contrepartie les devises nécessaires à l'acquisition des matières premières pour ses usines d'armement.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Agatha Christie contre Hercule Poirot
4 Mars
Lundi
15:00

Agatha Christie contre Hercule Poirot

Ce film propose une relecture du roman d’Agatha Christie "Le Meurtre de Roger Ackroyd", paru en 1926, et dont le récit brisa à l’époque tous les codes du roman policier, et propose en creux, un portrait inédit de la grande écrivaine. Dans ce roman en effet, l’assassin est dissimulé sous le masque du narrateur lui-même. Ce qui a valu à Agatha Christie les foudres de la critique, assimilant cet artifice à une véritable tricherie envers le lecteur, portant atteinte aux canons du roman policier. Quatre-vingt ans plus tard, Pierre Bayard, professeur de littérature et psychanalyste, revient sur ce roman pour en proposer une déconstruction passionnante, dans son essai « Qui a tué Roger Ackroyd ? ». Mais au-delà de son analyse, Bayard parvient, par une argumentation particulièrement solide, à cette conclusion stupéfiante : Agatha Christie a commis une erreur judiciaire. L’assassin ne serait en effet pas le Dr Sheppard, comme le prétend sans sourciller Hercule Poirot. Alors qui ? Comment Agatha Christie se serait-elle trompée ? L’aurait-elle fait volontairement ? Dans quel but ? Répondre à ces questions, c’est aussi tenter un portrait original de cette femme étonnante dont la vie conserve encore aujourd’hui sa part de mystère. Ce film est une enquête sur une enquête. Ses figures principales tournent autour de la mise en abyme, du miroir, du labyrinthe, du vertige, avec en son coeur la bataille éternelle entre vérité et mensonge.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Justice
Aux frontières
19 Mars
Mardi
00:00

Aux frontières

Assasinat de Carrero Blanco : Une énigne internationale?

Le 20 décembre 1973, une violente explosion secoue le centre-ville de Madrid. Elle vise la voiture de Carrero Blanco, président du Conseil espagnol et numéro deux du régime franquiste. Si l’élimination de cet homme emblématique du franquisme va accélérer le déclin de la dictature espagnole, elle marque un tournant majeur dans l’histoire de l’ETA, l’organisation basque d’extrême gauche fondée en 1959 qui en revendique la paternité. Aujourd’hui encore, toute la lumière n’a pas été faite sur cette spectaculaire action sur laquelle plane l’ombre de la CIA et du Mossad. En effet, les alliés Américano-Israéliens semblaient soucieux d’empêcher le régime franquiste de se doter de l’arme nucléaire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Justice
Faites entrer l'accusé
20 Mars
Mercredi
20:00

Faites entrer l'accusé

Patrice Uzan, l'arme fatale

Patrice Uzan a été lourdement condamné pour deux crimes. L’un à Saint-Witz en janvier 2011, près de Roissy-Charles-de-Gaulle, pour le double meurtre d’un couple de retraités, avec une condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de 20 ans de sûreté Et l’autre, en avril 2011, à Paris pour le meurtre d’un bijoutier lors d’un braquage, avec 30 ans de prison. Toutes les victimes ont été abattues de trois balles dans la tête, avec la même arme, ce qui a permis de rapprocher les deux affaires qui ont été jugées séparément.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Justice

Voir toutes les émissions