Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Faites entrer l'accusé

David Hotyat, la tuerie du Grand Bornand

Les grands classiques

Faites entrer l'accusé

David Hotyat, la tuerie du Grand Bornand

Synopsis

En avril 2003, toute une famille disparaît. Des traces de sang sont relevées dans leur chalet du Grand-Bornand, en Haute-Savoie. En septembre, leur voisin et locataire David Hotyat, est arrêté. Il avoue les cinq meurtres et révèle à la police où trouver les corps. La famille Flactif, les parents et leurs trois enfants, sont découverts calcinés dans un bois. Mais David Hotyat, n'a pas agi seul. Il a mis au point le piège fatal avec sa compagne et un couple d'amis.

Prochaine diffusion Jeudi 22 Avril à 07:00 | Durée: 00:02:00

Voir aussi

Faites entrer l'accusé
20 Avril
Mardi
17:30

Faites entrer l'accusé

Jacques Fruminet, tueur de femmes

Jacques Fruminet possède tous les rituels du tueur en série. Il a passé la moitié de sa vie en prison et déjà tué une fois lorsqu'en novembre 1998, libre depuis 6 mois, il commet deux nouveaux meurtres en l'espace d'une semaine. Sylvie Arcangeli, la première victime, est retrouvée morte dans le coffre de sa voiture calcinée dans un parking de Colmar. Le corps de Nicole Kritter est découvert ligoté au fond du grand canal d'Alsace à Mulhouse. Jacques Fruminet a violé la première et au moins souillé la seconde.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
30 Avril
Vendredi
14:30

Faites entrer l'accusé

Henri-Jean Jacomet, massacre à huis-clos

En juillet 1988, Henri Jacomet découvre les corps de son épouse et de sa belle-soeur, assassinées à coups de hache et de sabre, et du mari de sa belle-soeur, abattu d'un coup de fusil. L'enquête penche d'abord pour la thèse du meurtre des deux femmes par l'homme, suivi du suicide de ce dernier. Mais l'absence de mobile sème le doute dans l'esprit des familles des victimes qui croient Henri Jacomet coupable et portent plainte. Différents acteurs du dossier reviennent sur cette affaire, conclue en 2003 par un jugement qui confirme l'innocence de Jacomet.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
6 Mai
Jeudi
07:30

Faites entrer l'accusé

Michel Fourniret et Monique Olivier, l'alliance diabolique

Michel Fourniret. Sans doute, le pire tueur en série français. Avec sa femme Monique Olivier, ils forment le couple le plus incroyable de notre histoire criminelle. Ensemble, ils partaient à la «chasse aux vierges». Entre 1987 et 2003, ils ont ainsi «rabattu», violé, tué, 7 jeunes femmes âgées de 12 à 21 ans. A l'unique victime qui lui a échappé, Michel Fourniret a même confié : «Je suis pire que Dutroux !». Né en 1942, Michel Fourniret a commencé son parcours criminel par des attouchements. Il avait alors 24 ans. Condamné, il a récidivé, et a été de nouveau arrêté en 1984. Et contre toute attente ce n'est pas 1 mais 15 agressions sexuelles qu'il a avouées.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
7 Mai
Vendredi
15:00

Faites entrer l'accusé

Roland Bondonny, le mystère des boulettes bleues

Le 25 août 2004, Marius Lac, un gendarme à la retraite, est retrouvé sauvagement assassiné dans son garage à La Chapelle Spinasse, en Corrèze. Le lien est rapidement fait avec une affaire dans laquelle Marius avait témoigné peu auparavant. Une affaire d'empoisonnement de chiens qui a fait grand bruit dans la région : de mystérieuses boulettes de viandes truffées d'un produit chimique toxique bleu, le Carbofuran, étaient semées le long des routes et jusque dans les villages, faisant des centaines de victimes. Parmi les victimes, 144 chiens de chasse.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
12 Mai
Mercredi
22:00

Faites entrer l'accusé

Jean-Luc Blanche, le routard du viol

En 2003 dans les Ardennes, une jeune femme, Laurence, porte plainte contre son compagnon, Jean-Luc Blanche, qui a abusé de sa fille de 9 ans. L'homme nie mais a déjà été condamné pour trois viols. Libéré sous contrôle judiciaire le temps de l'enquête, il revient chez Laurence pour la frapper puis prend la fuite. Durant sa cavale, qui l'a mené dans le Calvados, puis dans l'Eure, la Drôme, la Côte-d'Or et la région parisienne, il a enlevé et violé cinq femmes avant d'être arrêté. Jugé en 2006 à Charleville-Mézières, il a été condamné à la perpétuité. violences, conjugales, abus, enquête, justice, documentaire

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
13 Mai
Jeudi
08:00

Faites entrer l'accusé

Romain Dupuy, les infirmières de Pau

En décembre 2004, une infirmière et une aide-soignante de l'hôpital psychiatrique de Pau sont retrouvées mortes, le corps lardé de coups de couteau. Le 29 janvier 2005, Romain Dupuy, 21 ans, est arrêté. Ancien patient de l'établissement, son ADN le désigne coupable. Commence alors une bataille judiciaire, médiatique et politique pour déterminer si le jeune homme, souffrant de troubles mentaux, était responsable de ses actes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
18 Mars
Jeudi
07:30

Faites entrer l'accusé

Bruno Sulak, le charme au poing

En 1980, Bruno Sulak, légionnaire parachutiste déserteur, est arrêté pour avoir cambriolé un supermarché. Un an plus tard, il s’évade de prison. Epris d'action et d'aventure, le braqueur au sourire ravageur enchaîne les hauts faits à visage découvert. En 1984, celui que les médias surnomment l'« Arsène Lupin des bijouteries » écope d’une peine de neuf ans. Un soir de 1985, il meurt, à 29 ans, lors d’une tentative d’évasion à Fleury-Mérogis.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
19 Mars
Vendredi
14:00

Faites entrer l'accusé

Jacques Mesrine, l'homme aux 1000 visages

As du déguisement et de l'évasion, le braqueur Jacques Mesrine, ennemi public numéro un des années 1970, s'est longtemps joué de la police. Sa dernière cavale s'est achevée tragiquement le 2 novembre 1979, porte de Clignancourt, à Paris. Christophe Hondelatte a recueilli de nombreux témoignages, dont ceux de Roger Knobelspiess et Charlie Bauer, qui furent eux aussi de grandes figures du banditisme, du commissaire Robert Broussard, le patron de l'antigang qui a fait tomber Mesrine, et de Sylvia Jeanjacquot, la dernière compagne de Mesrine.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Mars
Dimanche
01:30

Faites entrer l'accusé

Jennifer Charron, rendez-vous avec le diable

Avec les témoignages des proches de l'enquête, l'animatrice revient sur le meurtre de Jennifer Charron. Le dimanche 29 avril 2007 au matin, un cueilleur de champignons découvre le corps de cette jeune serveuse de 21 ans sur une dalle de béton, dans une clairière de Saint-Sulpice-de-Royan, en Charente-Maritime. Elle est carbonisée du buste au visage, les mains encore attachées dans le dos. D'après les médecins légistes, Jennifer Charron serait morte d'une hémorragie cérébrale, après avoir été frappée plusieurs fois à mains nues mais également avec une pierre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Mars
Dimanche
12:30

Faites entrer l'accusé

Jacques Mesrine, l'homme aux 1000 visages

As du déguisement et de l'évasion, le braqueur Jacques Mesrine, ennemi public numéro un des années 1970, s'est longtemps joué de la police. Sa dernière cavale s'est achevée tragiquement le 2 novembre 1979, porte de Clignancourt, à Paris. Christophe Hondelatte a recueilli de nombreux témoignages, dont ceux de Roger Knobelspiess et Charlie Bauer, qui furent eux aussi de grandes figures du banditisme, du commissaire Robert Broussard, le patron de l'antigang qui a fait tomber Mesrine, et de Sylvia Jeanjacquot, la dernière compagne de Mesrine.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
23 Mars
Mardi
18:30

Faites entrer l'accusé

Jennifer Charron, rendez-vous avec le diable

Avec les témoignages des proches de l'enquête, l'animatrice revient sur le meurtre de Jennifer Charron. Le dimanche 29 avril 2007 au matin, un cueilleur de champignons découvre le corps de cette jeune serveuse de 21 ans sur une dalle de béton, dans une clairière de Saint-Sulpice-de-Royan, en Charente-Maritime. Elle est carbonisée du buste au visage, les mains encore attachées dans le dos. D'après les médecins légistes, Jennifer Charron serait morte d'une hémorragie cérébrale, après avoir été frappée plusieurs fois à mains nues mais également avec une pierre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
24 Mars
Mercredi
22:00

Faites entrer l'accusé

Didier Tallineau, l'homme aux deux visages

En juillet 1999, le corps de Carole, élève infirmière, est retrouvé sur un chemin de campagne à Châteaubriant. Après une soirée entre amis dans un bar, elle était restée seule avec le gérant, Didier Tallineau, pour l'aider à ranger. Suspecté, ce père de famille donne différentes versions avant de reconnaître le meurtre de Carole. Il finit également par avouer celui, dix ans plus tôt, en Vendée, de Catherine, sa petite amie de l'époque. Il écope alors de 30 ans de prison assortis d'une peine de sûreté de 20 ans. Mais après quatre ans et demi de prison, atteint d'un cancer de la plèvre, il est libéré au titre de la loi sur les droits des malades.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Mars
Jeudi
07:00

Faites entrer l'accusé

La tuerie de Monfort

Le 22 mai 1999, les gendarmes découvrent quatre corps sans vie dans une grande bâtisse de Monfort, un village du Gers. Les victimes, toutes hollandaises, avaient une cinquantaine d'années. Accompagnée de son mari Johan Nieuwenhuis, Dorothéa était venue aider sa sœur Mariane et son beau-frère Artie Van Hust à retaper leur maison de vacances. Johan a été torturé à l'arme blanche. Dorothéa et Marianne ont été égorgées et le corps d'Artie est criblé de balles. Le lendemain de la tuerie, un homme se présente à la gendarmerie pour aider les enquêteurs. Il va devenir le suspect numéro un...

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
26 Mars
Vendredi
14:30

Faites entrer l'accusé

Didier Tallineau, l'homme aux deux visages

En juillet 1999, le corps de Carole, élève infirmière, est retrouvé sur un chemin de campagne à Châteaubriant. Après une soirée entre amis dans un bar, elle était restée seule avec le gérant, Didier Tallineau, pour l'aider à ranger. Suspecté, ce père de famille donne différentes versions avant de reconnaître le meurtre de Carole. Il finit également par avouer celui, dix ans plus tôt, en Vendée, de Catherine, sa petite amie de l'époque. Il écope alors de 30 ans de prison assortis d'une peine de sûreté de 20 ans. Mais après quatre ans et demi de prison, atteint d'un cancer de la plèvre, il est libéré au titre de la loi sur les droits des malades.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
28 Mars
Dimanche
01:30

Faites entrer l'accusé

Jacques Mesrine, l'homme aux 1000 visages

As du déguisement et de l'évasion, le braqueur Jacques Mesrine, ennemi public numéro un des années 1970, s'est longtemps joué de la police. Sa dernière cavale s'est achevée tragiquement le 2 novembre 1979, porte de Clignancourt, à Paris. Christophe Hondelatte a recueilli de nombreux témoignages, dont ceux de Roger Knobelspiess et Charlie Bauer, qui furent eux aussi de grandes figures du banditisme, du commissaire Robert Broussard, le patron de l'antigang qui a fait tomber Mesrine, et de Sylvia Jeanjacquot, la dernière compagne de Mesrine.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
28 Mars
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Didier Tallineau, l'homme aux deux visages

En juillet 1999, le corps de Carole, élève infirmière, est retrouvé sur un chemin de campagne à Châteaubriant. Après une soirée entre amis dans un bar, elle était restée seule avec le gérant, Didier Tallineau, pour l'aider à ranger. Suspecté, ce père de famille donne différentes versions avant de reconnaître le meurtre de Carole. Il finit également par avouer celui, dix ans plus tôt, en Vendée, de Catherine, sa petite amie de l'époque. Il écope alors de 30 ans de prison assortis d'une peine de sûreté de 20 ans. Mais après quatre ans et demi de prison, atteint d'un cancer de la plèvre, il est libéré au titre de la loi sur les droits des malades.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
30 Mars
Mardi
18:00

Faites entrer l'accusé

Jacques Mesrine, l'homme aux 1000 visages

As du déguisement et de l'évasion, le braqueur Jacques Mesrine, ennemi public numéro un des années 1970, s'est longtemps joué de la police. Sa dernière cavale s'est achevée tragiquement le 2 novembre 1979, porte de Clignancourt, à Paris. Christophe Hondelatte a recueilli de nombreux témoignages, dont ceux de Roger Knobelspiess et Charlie Bauer, qui furent eux aussi de grandes figures du banditisme, du commissaire Robert Broussard, le patron de l'antigang qui a fait tomber Mesrine, et de Sylvia Jeanjacquot, la dernière compagne de Mesrine.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Avril
Jeudi
07:30

Faites entrer l'accusé

Jennifer Charron, rendez-vous avec le diable

Avec les témoignages des proches de l'enquête, l'animatrice revient sur le meurtre de Jennifer Charron. Le dimanche 29 avril 2007 au matin, un cueilleur de champignons découvre le corps de cette jeune serveuse de 21 ans sur une dalle de béton, dans une clairière de Saint-Sulpice-de-Royan, en Charente-Maritime. Elle est carbonisée du buste au visage, les mains encore attachées dans le dos. D'après les médecins légistes, Jennifer Charron serait morte d'une hémorragie cérébrale, après avoir été frappée plusieurs fois à mains nues mais également avec une pierre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
4 Avril
Dimanche
01:30

Faites entrer l'accusé

Didier Tallineau, l'homme aux deux visages

En juillet 1999, le corps de Carole, élève infirmière, est retrouvé sur un chemin de campagne à Châteaubriant. Après une soirée entre amis dans un bar, elle était restée seule avec le gérant, Didier Tallineau, pour l'aider à ranger. Suspecté, ce père de famille donne différentes versions avant de reconnaître le meurtre de Carole. Il finit également par avouer celui, dix ans plus tôt, en Vendée, de Catherine, sa petite amie de l'époque. Il écope alors de 30 ans de prison assortis d'une peine de sûreté de 20 ans. Mais après quatre ans et demi de prison, atteint d'un cancer de la plèvre, il est libéré au titre de la loi sur les droits des malades.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
6 Avril
Mardi
18:00

Faites entrer l'accusé

Didier Tallineau, l'homme aux deux visages

En juillet 1999, le corps de Carole, élève infirmière, est retrouvé sur un chemin de campagne à Châteaubriant. Après une soirée entre amis dans un bar, elle était restée seule avec le gérant, Didier Tallineau, pour l'aider à ranger. Suspecté, ce père de famille donne différentes versions avant de reconnaître le meurtre de Carole. Il finit également par avouer celui, dix ans plus tôt, en Vendée, de Catherine, sa petite amie de l'époque. Il écope alors de 30 ans de prison assortis d'une peine de sûreté de 20 ans. Mais après quatre ans et demi de prison, atteint d'un cancer de la plèvre, il est libéré au titre de la loi sur les droits des malades.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
8 Avril
Jeudi
07:30

Faites entrer l'accusé

Jacques Mesrine, l'homme aux 1000 visages

As du déguisement et de l'évasion, le braqueur Jacques Mesrine, ennemi public numéro un des années 1970, s'est longtemps joué de la police. Sa dernière cavale s'est achevée tragiquement le 2 novembre 1979, porte de Clignancourt, à Paris. Christophe Hondelatte a recueilli de nombreux témoignages, dont ceux de Roger Knobelspiess et Charlie Bauer, qui furent eux aussi de grandes figures du banditisme, du commissaire Robert Broussard, le patron de l'antigang qui a fait tomber Mesrine, et de Sylvia Jeanjacquot, la dernière compagne de Mesrine.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
15 Avril
Jeudi
07:30

Faites entrer l'accusé

Didier Tallineau, l'homme aux deux visages

En juillet 1999, le corps de Carole, élève infirmière, est retrouvé sur un chemin de campagne à Châteaubriant. Après une soirée entre amis dans un bar, elle était restée seule avec le gérant, Didier Tallineau, pour l'aider à ranger. Suspecté, ce père de famille donne différentes versions avant de reconnaître le meurtre de Carole. Il finit également par avouer celui, dix ans plus tôt, en Vendée, de Catherine, sa petite amie de l'époque. Il écope alors de 30 ans de prison assortis d'une peine de sûreté de 20 ans. Mais après quatre ans et demi de prison, atteint d'un cancer de la plèvre, il est libéré au titre de la loi sur les droits des malades.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Afficher +

Voir toutes les émissions