Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Un été à la Garoupe

Un été à la Garoupe

Réalisateur :

François LEVY-KUENTZ

Synopsis

Chronique d'un été, ce film montre la fin d'une grande époque artistique. La photographie, la peinture, la poésie, le cinéma se mêlaient dans l'insouciance et l’amitié… Mais très vite la guerre arrive, et plus rien n’est comme avant, le monde a changé et l'art aussi ; le film raconte cette épiphanie, ce moment éphémère qui n'a existé sans doute que parce que tous sentaient venir la fin de cette époque.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Agatha Christie contre Hercule Poirot
9 Juin
Jeudi
10:00

Agatha Christie contre Hercule Poirot

Ce film propose une relecture du roman d’Agatha Christie "Le Meurtre de Roger Ackroyd", paru en 1926, et dont le récit brisa à l’époque tous les codes du roman policier, et propose en creux, un portrait inédit de la grande écrivaine. Dans ce roman en effet, l’assassin est dissimulé sous le masque du narrateur lui-même. Ce qui a valu à Agatha Christie les foudres de la critique, assimilant cet artifice à une véritable tricherie envers le lecteur, portant atteinte aux canons du roman policier. Quatre-vingt ans plus tard, Pierre Bayard, professeur de littérature et psychanalyste, revient sur ce roman pour en proposer une déconstruction passionnante, dans son essai « Qui a tué Roger Ackroyd ? ». Mais au-delà de son analyse, Bayard parvient, par une argumentation particulièrement solide, à cette conclusion stupéfiante : Agatha Christie a commis une erreur judiciaire. L’assassin ne serait en effet pas le Dr Sheppard, comme le prétend sans sourciller Hercule Poirot. Alors qui ? Comment Agatha Christie se serait-elle trompée ? L’aurait-elle fait volontairement ? Dans quel but ? Répondre à ces questions, c’est aussi tenter un portrait original de cette femme étonnante dont la vie conserve encore aujourd’hui sa part de mystère. Ce film est une enquête sur une enquête. Ses figures principales tournent autour de la mise en abyme, du miroir, du labyrinthe, du vertige, avec en son coeur la bataille éternelle entre vérité et mensonge.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
La story Gainsbourg
10 Juin
Vendredi
16:30

La story Gainsbourg

Serge Gainsbourg nous a quittés il y a 30 ans. Si sa disparition manque profondément au paysage de la chanson française, son héritage musical est immense. Plus que jamais, les chansons de Gainsbourg témoignent d’une modernité exceptionnelle. Des standards du jazz à la variété, du classique à la Marseillaise, il a souvent emprunté aux plus grands, faisant oublier les originaux pour mieux les intégrer à son expression personnelle. Gainsbourg serait-il le premier des samplers ? En tout cas, il ne fait aucun doute qu’il n’est pas le dernier des samplés. Nombreux sont les artistes, à l’image de Beck, MC Solaar ou De la Soul, à avoir repris les airs de Gainsbourg. Des années après sa mort, le génie est intact, sa musique est toujours présente. Quel est le processus créatif de Serge Gainsbourg ? Où trouvait-il l’inspiration ? Comment a-t-il écrit ses plus grands succès ? Qu’est-ce qui fait son style ? Nous nous attachons ici à raconter l’essence de sa musique en plongeant dans l’étendue de son œuvre. Son audace était autant musicale que textuelle : usage du franglais, sous-entendus érotiques, jeux de mots, name-dropping… Son écriture se distingue à plus d’un titre, tant il savait se réinventer artistiquement, pour se montrer toujours en avance sur son temps. Avec des archives inédites, montrant notamment Serge Gainsbourg au travail, et des invités d’horizons divers, allant d’Arthur Teboul (Feu ! Chatterton) à S.Pri Noir en passant par Philippe Labro, Elodie Frégé ou encore Audrey Gagnaire (créatrice du compte instagram Tejpartexto), ce documentaire démontre à quel point Gainsbourg est un chanteur moderne. Il demeure encore une véritable source d’inspiration aujourd’hui.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Chartres - l'art du vitrail
23 Juin
Jeudi
18:00

Chartres - l'art du vitrail

Dans l’un des derniers fiefs français du vitrail, Chartres, rencontre avec des maîtres verriers passionnés qui perpétuent cet art. Parmi eux, Jacques Loire n’a rien perdu de sa créativité à 80 ans passés. La cathédrale Notre-Dame de Chartres impressionne par sa monumentalité et par la magnificence de ses vitraux. Des ateliers de peinture sur verre peuplent toujours les abords de l’édifice, à l’instar de la Maison Lorin, l’un des derniers établissements du XIXe siècle encore en activité. À sa tête, Élodie Vally contribue à la sauvegarde d’un patrimoine culturel inestimable. Pour Jacques Loire, maître verrier, l’art du vitrail représente aussi une vocation. À 80 ans passés, celui qui a conçu avec son père Gabriel les imposants vitraux bleus de l’église du Souvenir de Berlin n’a rien perdu de sa créativité. Il se consacre aujourd’hui à un projet destiné à une école d’infirmières au Japon.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture

Voir toutes les émissions