Thématiques
Émissions A-Z
T
A-Z
Retour à la liste des émissions

J'ai vu changer la Terre - Saison 3

France, les larmes bleues du glacier

J'ai vu changer la Terre - Saison 3

France, les larmes bleues du glacier

Synopsis

Pascal Payot est éleveur de chèvres dans la région de Chamonix. Son métier dépend, été comme hiver, des conditions météorologiques. Or, depuis quelques années, l'inversion des précipitations et l'instabilité des températures fragilisent son activité. Les effets du changement climatique dans les Alpes sont trois fois supérieurs à la moyenne mondiale.

Prochaine diffusion Vendredi 27 Avril à 21:00 | Durée: 00:01:00

Rediffusions

Vendredi 4 Mai à 15:00 | Dimanche 6 Mai à 18:30 | Jeudi 10 Mai à 15:00 | Mercredi 16 Mai à 15:00 | Mardi 22 Mai à 15:00 | Lundi 28 Mai à 15:00
Retour à la liste des émissions
Partager cette émission

Voir aussi

J'ai vu changer la Terre - Saison 3
8 Mai
Mardi
15:30

J'ai vu changer la Terre - Saison 3

Népal, les fêlures du Toit du Monde

Dans l'Himalaya, la température augmente en moyenne dix fois plus vite qu'ailleurs dans le monde. Les glaciers fondent et entraînent l'expansion des lacs situés en aval. Ce phénomène, appelé la débâcle glaciaire, a des conséquences dramatiques sur les populations. À 45 ans, Norbu est guide de montagne dans la région népalaise de Khumbu. Témoin privilégié du changement climatique, il a constaté, depuis près de deux décennies, une modification des routes traditionnelles de trek, ce qui rend son activité plus difficile. La météo, devenue imprévisible, a fait baisser les rendements de l'agriculture et de l'élevage. C'est ainsi que de nombreux Népalais souffrent de la faim et doivent s'exiler vers les villes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
J'ai vu changer la Terre - Saison 3
9 Mai
Mercredi
15:00

J'ai vu changer la Terre - Saison 3

Jordanie, Terre promise... à la soif

La Jordanie a le triste privilège de figurer au quatrième rang mondial des pays les plus pauvres en eau de la planète. La raréfaction des précipitations, l'augmentation des températures et le niveau historiquement faible des barrages ont contraint le gouvernement à baisser les allocations en eau. Pour les 30 000 agriculteurs de la vallée du Jourdain, cette nouvelle politique est mal comprise et met en danger leurs exploitations. Leurs témoignages permettent de découvrir l'âpre réalité du métier de fermier et la volonté de continuer malgré le manque d'eau.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions