Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions
X

Matière grise

Comment avoir une idée de génie ?

Matière grise

Comment avoir une idée de génie ?

Synopsis

Albert Einstein, Léonard de Vinci, Garry Kasparov, Mozart, Steve Jobs ou encore Picasso : les génies nous fascinent. Leur cerveau est-il plus gros que le nôtre ? Leur QI, stratosphérique ? Pas forcément. Les génies se distinguent avant tout par leur façon de penser, leur extraordinaire créativité. Grâce aux travaux récents de spécialistes internationaux des sciences cognitives, on sait comment fonctionne le cerveau des génies, ce qui permet aussi à chacun d'améliorer le sien. Car le génie n'est pas inné et notre précieux organe a la capacité d'apprendre en permanence.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Les aurores boréales sont-elles faites de la matière dont on tisse les rêves ?
7 Octobre
Mercredi
05:00

Les aurores boréales sont-elles faites de la matière dont on tisse les rêves ?

Un jour, deux photographes ont décidé de partir dans le grand nord, filmer les aurores boréales en 3D. Jean Mouette travaille à l’institut d’astrophysique de Paris et chasse dans l’espace depuis des années photographiant les galaxies et les éclipses solaires au 4 coins de la planète. Thierry Légault est un astrophotographe renommé dans le monde entier que la Nasa et les services secrets s’arrachent. Nous allons les suivre plusieurs semaines dans ce grand nord au large du cercle polaire loin au dessus du 69ème parallèle. Nous allons vivre à leurs côtés par -25° dans le noir pur et profond d’une nuit qui dure plus de 20h isolé du monde par des centaines de kilomètres de glaces et de neige. Vous découvrirez les faits scientifiques ainsi que les mythes et les légendes de ces lumières qui dansent dans la nuit, les mystérieuses Aurora Boréalis. nature, documentaire, astronomie, terre

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement
Une bouteille à la mère
13 Octobre
Mardi
13:30

Une bouteille à la mère

Une bouteille à la mère raconte l’histoire de Caroline Bo, une danseuse contemporaine professionnelle, qui découvre son désir de maternité en chorégraphiant sa première œuvre pour une scène nationale. Lorsque Caroline se lance dans la création de son solo, je décide de filmer ses premiers pas de chorégraphe. Caroline est ma cousine, ma complice depuis l'enfance et j’ai l’intuition qu’il s’agit d’un moment décisif dans sa vie d’artiste. Dans Water In My Solo, Caroline explore son besoin compulsif de boire. Le point d'orgue de cette création : une danse hypnotique autour de son ventre rond, qu'elle interprète après avoir bu un litre et demi d’eau sur scène. Pour elle, il ne s’agit que d’une exploration de la capacité du corps à s’adapter. Mais pour les spectateurs, cette chorégraphie résonne comme une puissante évocation de la grossesse. Caroline reste aveugle à la symbolique de son travail jusqu’au soir de la première du spectacle. Le public est conquis, mais elle réalise que quelque chose lui échappe. Caroline se remet alors au travail et comme une bouteille jetée à la mère enfouie en elle, le sens profond de son solo va cheminer. Elle comprend que sa création ne parle pas de son rapport fusionnel à l’eau, mais à sa propre mère. Une mère au discours antinataliste, qui ne voulait pas d’enfant. Quelques mois après cette prise de conscience, Caroline donnera naissance à un fils. En filmant les difficultés de son processus créatif, puis en comprenant comment il lui a révélé son désir d’enfant, le parcours de Caroline m’interroge en miroir. La création est-elle toujours un chemin à la rencontre de soi ? Par quel mystère les désirs et les entraves de Caroline se sont-ils si merveilleusement incarnés dans sa danse ? Voyage sensible au cœur du féminin, ce documentaire questionne le lien subtil entre création et procréation. chorégraphie, art, documentaire, sport

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement
Ovnis, une affaire d'États
16 Octobre
Vendredi
22:00

Ovnis, une affaire d'États

En 2019, la Navy confirme la réalité de vidéos déclassifiées un an plus tôt. Des caméras embarquées dans des chasseurs ont filmé des engins effectuant des manœuvres impossibles pour des aéronefs terrestres. Cette annonce fait suite à la divulgation par le New York Times en 2017 d'un programme américain d'un coût de 22 millions de dollars par an dont l'objectif est d'étudier le phénomène. Son nom : AATIP pour Advanced Aerospace Threat Identification program. Pourquoi la première puissance mondiale et d'autres pays - dont la France - étudient-ils ce phénomène de façon tout à fait sérieuse et scientifique ? Plusieurs personnalités, un ancien de la DGSE, le sénateur américain à l'origine du programme AATIP, l'ancien directeur du Geipan (l'entité du CNES qui étudie le phénomène) et d'autres scientifiques posent un oeil nouveau sur le sujet. surnaturel, documentaire, planète, extraterrestre

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement

Voir toutes les émissions