Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Arts et backstage

Les magiciens du feu

Arts et backstage

Les magiciens du feu

Synopsis

Dans la nuit camarguaise, des feux d'artifices perforent le silence et éblouissent la nuit. Pourtant ce n'est pas le 14 juillet, d'ailleurs il n'y a pas de public. Christophe discute avec une voix nasillarde qui sort d'un talkie walkie. Le groupe F effectue des essais de tirs pyrotechniques dans les champs en friche de la Camargue. Nous allons suivre l’évolution de leur travail de création sur plusieurs spectacles en France et à travers le monde. Au troisième étage de l'ancienne cave vinicole qui abrite leurs ateliers, une quinzaine de personnes travaillent autour de Christophe à la création et la fabrication des spectacles. Des balbutiements à la finition, nous observerons comédiens et techniciens dans leur travail quotidien. Laurent, comédien, Valérie coordinatrice technique, Thomas spécialiste artificier, nous ouvrent les portes de cet univers secret et bouillonnant qui fabrique du rêve pour enchanter nos rues. De l'atelier à la mise en place technique sur site, nous sentirons naître l'œuvre complexe. Puis viendra le grand soir, et, si tout va bien, l'immense bonheur d'avoir fabriqué cet objet éphémère et fascinant que des milliers de gens emporteront dans leurs souvenirs...

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Arts et backstage
15 Novembre
Jeudi
05:30

Arts et backstage

Danse avec les avions

Ce film est celui d’une rencontre. D’une rencontre improbable entre deux mondes qui ne se connaissent pas, ou si mal. Quoi de plus éloigné, à priori, que l’armée de l’air et la danse contemporaine, les pilotes de chasse et les danseurs étoile ? Sauf que les à-priori sont fait pour être égratignés, bousculés, dépassés. Ce film raconte le projet artistique un peu fou, né au cœur de l’hiver dernier, de rapprocher deux mondes qui ont plutôt pour habitude de se regarder de loin. Avec le plus souvent une pointe de méfiance, dédain ou condescendance. « Danseur », pour un pilote de chasse, ce n’est pas vraiment un métier, mais plutôt une qualification d’un état hybride entre le masculin et le féminin. Pas tout à fait une insulte, non, mais sûrement pas un compliment. Une épithète qui fait rigoler dans les chambrées où la valeur se mesure davantage au taux de testostérone affichée que dans la perfection des entrechats. Dans ce monde là, on porte plus volontiers la combinaison de vol que les ballerines. Mais les militaires n’ont pas l’apanage des préjugés et des idées toutes faites. « Pilote de chasse », pour un danseur, cela évoque un être humain peu porté sur la sensibilité et à peu près dépourvu de tout sens artistique. La version 1.0 de l’homme civilisé. A mi chemin entre Lascaux et la Chapelle Sixtine. Pas très valorisant dans une soirée mondaine. Il fallait une bonne dose d’inconscience pour imaginer de faire travailler ensemble une chorégraphe contemporaine et des pilotes de chasse. Après plusieurs mois d’apprivoisement réciproque, ce projet totalement fou a pourtant vu le jour et le travail de mise en scène et les répétitions en vol sont sur le point de commencer. Le film va raconter cette aventure extra-ordinaire, de la toute première rencontre entre la chorégraphe et les pilotes de l’équipe de voltige de l’armée de l’air jusqu’à la première représentation publique sur la base aérienne de Salon de Provence en mai 2013.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions