Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions
X

C'est pas pour nous !

C'est pas pour nous !

Synopsis

Maïmouna Doucouré part à la rencontre de cette jeunesse désenchantée issue de milieux sociaux défavorisés qui ne s'autorise pas à rêver. Autocensure ? Auto-discrimination ? Ségrégation sociale ? Ségrégation ethnique ? La réalité leur donne-t-elle raison ? Il suffit de regarder autour de nous : la mixité sociale se fait attendre dans les médias, en politique, dans la fonction publique... À travers ces rencontres, le film s'intéresse à la discrimination, au déterminisme social et cherche à comprendre la règle de ce jeu social. En rencontrant ceux qui ont réussi à s'extraire de ce destin annoncé, il montrera aussi quelles sont les solutions qui existent déjà.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Le choc des continents
5 Mars
Mardi
14:00

Le choc des continents

Amérique

Des montagnes dominaient autrefois la région de New York et des marécages précédaient les alentours du Grand Canyon.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement
Planète Chefs
5 Mars
Mardi
13:00

Planète Chefs

Giovanni Passerini - Italie

Cette série documentaire se propose de partir à la rencontre de ces nouveaux chefs créatifs qui ont puisé dans leurs deux cultures culinaires, d’origine et d’adoption, pour n’en faire qu’une seule, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. Nous les découvrirons d’abord dans leur vie d’aujourd’hui, leur ville, leur quartier, leur restaurant, leur cuisine – avec leurs clients, leur brigade, leur mentor… Ils raconteront leur arrivée en France, le parcours qu’ils ont dû mener pour arriver là où ils sont. Ils nous feront partager leur vision de la cuisine française, revisitée par l’influence de leur pays natal. Nous découvrirons la palette de leurs produits d’origine, dans lesquels ils puisent sans cesse pour réveiller la cuisine de l’Hexagone. Et pour aller plus loin dans leur intimité, nous partirons également avec eux sur la trace de leur enfance, à la naissance de leur goût culinaire, dans leur pays natal. Un retour aux sources, où ils se livreront pour laisser percer le secret de leur histoire, tout en se muant en guide pour nous faire découvrir les lieux et les gens qui ont profondément inspiré leurs cuisines. Chaque film est une rencontre intime avec ces chefs qui se racontent, qui se souviennent comment ils ont, un jour, décidé de devenir cuisiniers et de quitter leur pays pour rejoindre la nation de la gastronomie, celle où l’on parle de nourriture en mangeant.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement
Les raisins de la guerre
17 Mars
Dimanche
20:30

Les raisins de la guerre

Dix millions et demi de bouteilles des meilleurs crus français…Tel est le butin volé par l’occupant allemand entre 1940 et 1944. Sans compter les 2,5 millions d’hectolitres de vin, l’équivalent de 312 millions de bouteilles expédiées chaque année en Allemagne et achetés à vil prix. Au même titre que les musées et les galeries d’art, le vignoble français a été copieusement pillé. Ce film mêlera deux histoires, l’histoire du vol de vin à grande échelle organisé par les nazis. Pour l’Etat-major d’abord. Les crus les plus prestigieux de vin et de champagne étaient entreposés dans les caves et consommés par les grands dignitaires nazis. Il était pour eux un symbole fort de leur victoire. Les grands crus étaient également revendus pour entretenir l’effort de guerre du IIIe Reich. Mais le vin était aussi consommé par la troupe avant et après les grandes batailles. Pour rendre ce vol efficace, les Allemands ont mis en place un redoutable système de confiscation qui utilisait l’argent, la force et aussi certains liens commerciaux tissés depuis bien avant la Seconde Guerre mondiale. L’histoire de la guerre du vin, c’est également celle de la Résistance dans laquelle se sont lancés vignerons et négociants en vin face au pillage et à l’arbitraire. De l’Alsace au Bordelais en passant par la Champagne et la Bourgogne, nous suivrons les histoires de quatre ou cinq vignobles et de leurs propriétaires. Les Drouhin, Miailhe, Lencquesaing, Hugel, Taittinger et Lanson ont par exemple caché des résistants, des juifs et des armes. Ils ont réussi à dissimuler des crus fabuleux et sabotés des quantités considérables de vin destinées à l’ennemi. C'est aussi l'histoire des pages sombres. Pendant l’Occupation, certains négociants et producteurs cupides en ont aussi profité pour faire fructifier leurs fortunes. Louis Eschenauer surnommé un temps « le roi de Bordeaux » aurait amassé une fortune colossale avant de se faire rattraper par la justice d’après guerre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement

Voir toutes les émissions