Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions
X

Pourquoi nous détestent-ils? - Saison 2

Pourquoi nous détestent-ils, nous les femmes ?

Pourquoi nous détestent-ils? - Saison 2

Pourquoi nous détestent-ils, nous les femmes ?

Synopsis

L'actrice et chroniqueuse Juliette Arnaud, aujourd'hui 44 ans, débarque à Paris à l'âge de 21 ans pour s'inscrire au cours Florent. Victime d'une agression sexuelle et choquée par la réaction culpabilisante d'une apprentie actrice, elle prend conscience de la misogynie. Dans cet épisode, Juliette Arnaud cherche à comprendre d'où vient le mépris voire la haine des femmes, recense les clichés sur les femmes et rencontre plusieurs personnes qui oeuvrent pour l'égalité et le respect entre les hommes et les femmes. Elle rencontre tout d'abord l'historienne Adeline Gargam, auteure d'un ouvrage sur l'histoire de la misogynie.

Prochaine diffusion Vendredi 8 Mars à 21:00 | Durée: 00:01:10

Rediffusions

Dimanche 10 Mars à 10:30 | Vendredi 15 Mars à 01:30 | Lundi 18 Mars à 23:00 | Mercredi 20 Mars à 16:30

Voir aussi

Planète Chefs
22 Février
Vendredi
22:00

Planète Chefs

Mauro Colagreco - Argentine

Huit grands cuisiniers, huit métissages culinaires, huit portraits, huit voyages. Cette série documentaire se propose de partir à la rencontre de ces nouveaux chefs créatifs qui ont puisé dans leurs deux cultures culinaires, d’origine et d’adoption, pour n’en faire qu’une seule, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement
La route de la Kalachnikov
23 Février
Samedi
22:00

La route de la Kalachnikov

Les attentats de "Charlie Hedbo", le 7 janvier, et les attaques du 13 novembre 2015 dans les rues de Paris et au Bataclan, ont mis en lumière une évidence : depuis vingt ans le trafic d'armes de guerre n'a cessé de croître en France et en Europe. Environ 5000 armes à feu ont été saisies dans l'Hexagone par les forces de l'ordre en 2014. La Belgique, en partie à cause de sa législation souple, est devenue la plaque tournante de ce réseau. Parmi les armes de guerre, la kalachnikov est vendue en nombre parce que facile à utiliser et rustique. Ce fusil automatique a été massivement produit et d'importantes quantités sont en circulation.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement
Les raisins de la guerre
17 Mars
Dimanche
20:30

Les raisins de la guerre

Dix millions et demi de bouteilles des meilleurs crus français…Tel est le butin volé par l’occupant allemand entre 1940 et 1944. Sans compter les 2,5 millions d’hectolitres de vin, l’équivalent de 312 millions de bouteilles expédiées chaque année en Allemagne et achetés à vil prix. Au même titre que les musées et les galeries d’art, le vignoble français a été copieusement pillé. Ce film mêlera deux histoires, l’histoire du vol de vin à grande échelle organisé par les nazis. Pour l’Etat-major d’abord. Les crus les plus prestigieux de vin et de champagne étaient entreposés dans les caves et consommés par les grands dignitaires nazis. Il était pour eux un symbole fort de leur victoire. Les grands crus étaient également revendus pour entretenir l’effort de guerre du IIIe Reich. Mais le vin était aussi consommé par la troupe avant et après les grandes batailles. Pour rendre ce vol efficace, les Allemands ont mis en place un redoutable système de confiscation qui utilisait l’argent, la force et aussi certains liens commerciaux tissés depuis bien avant la Seconde Guerre mondiale. L’histoire de la guerre du vin, c’est également celle de la Résistance dans laquelle se sont lancés vignerons et négociants en vin face au pillage et à l’arbitraire. De l’Alsace au Bordelais en passant par la Champagne et la Bourgogne, nous suivrons les histoires de quatre ou cinq vignobles et de leurs propriétaires. Les Drouhin, Miailhe, Lencquesaing, Hugel, Taittinger et Lanson ont par exemple caché des résistants, des juifs et des armes. Ils ont réussi à dissimuler des crus fabuleux et sabotés des quantités considérables de vin destinées à l’ennemi. C'est aussi l'histoire des pages sombres. Pendant l’Occupation, certains négociants et producteurs cupides en ont aussi profité pour faire fructifier leurs fortunes. Louis Eschenauer surnommé un temps « le roi de Bordeaux » aurait amassé une fortune colossale avant de se faire rattraper par la justice d’après guerre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Monde en mouvement

Voir toutes les émissions