Thématiques
Émissions A-Z
T
A-Z
Retour à la liste des émissions
X

Diana, la photo interdite

Diana, la photo interdite

Synopsis

La princesse Diana a été la personnalité la plus photographiée de son époque. Nombre de ses proches, ceux qui la servaient ou qui se disaient ses amis l'ont trahie, et continuent de le faire en monnayant révélations et souvenirs privés. Il ne reste au sujet de Diana qu'un seul tabou : une photo. Toutes les rédactions de la planète l'ont pourtant eue entre les mains, mais 99 % d'entre elles ont renoncé à sa publication. C'est la photo de Diana inconsciente après son accident de la route sous le pont de l'Alma. Pourquoi, vingt ans plus tard, est-elle toujours considérée comme impubliable ?

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Retour à la liste des émissions
Partager cette émission

Voir aussi

L'invasion des pythons géants
23 Novembre
Jeudi
12:00

L'invasion des pythons géants

Il y a plusieurs années, l'écosystème de la Floride, riche d'une biodiversité unique et fragile, a accueilli involontairement un nouveau reptile plutôt indésirable. Le python birman, qui peut mesurer jusqu'à six mètres de long, s'est très bien acclimaté dans les Everglades, gigantesque marais subtropical situé dans le Sud de l'Etat. Il est capable d'engloutir un alligator et n'a aucun prédateur. Les animaux les plus menacés par sa présence sont les oiseaux et les rongeurs.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Topoï - C'est l'époque qui veut ça
27 Novembre
Lundi
13:00

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

La barbe - Ce que cachent les hommes

La barbe est le point de départ mythologique pour aborder la question des mutations de l’identité masculine. Son retour triomphal depuis une dizaine d’années, semble signifier chez les jeunes hommes non seulement leur volonté de prouver leur entrée dans un âge adulte qui était autrefois sanctionné par la paternité, désormais tardive, mais également une virilité incontestable, au-dessus de tout « soupçon », à l’heure où l’on dit l’identité masculine en crise. Un psychanalyste audacieux suggèrerait peut-être qu’arborer une large barbe à l’époque où les femmes s’épilent volontiers le sexe est une manière inconsciente de rééquilibrer les choses, de retrouver des repères perdus après le visage glabre du trader des années 80 et la peau douce du métro-sexuel. A l’heure de l’accélération des mutations technologiques, la barbe du hipster, la plus célèbre aujourd’hui, cultive par ailleurs l’idée d’une forme de marginalité baignée d’authenticité face à la société matérialiste. Authenticité ambiguë, puisque, s’ils ont l’air de bucherons, avec leurs chemises à carreaux, leurs bottes et leurs cheveux en pagaille, les hipsters n’en restent pas moins des citadins ultra-branchés qui auraient bien du mal à survivre dans une forêt. Topoï dévoile ce que les uns et les autres cherchent à cacher sous ces barbes fournies, car la résurgence de la barbe ne signifie pas que la « virilité » est sortie de sa longue crise ; elle est au contraire plus profonde que jamais. La barbe brouille le genre et ce n’est pas Conchita Wurst qui dira le contraire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Topoï - C'est l'époque qui veut ça
5 Décembre
Mardi
13:00

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

Houellebecq - Le mage national

Entre Houellebecq et la France, c’est une bataille mythique. Celle d’un pays avec son grand écrivain. Oui, c’est notre grand écrivain, pas tellement parce qu’il nous représente à l’étranger, mais parce qu’il est celui qui nous révèle à nous-mêmes par la force de la fiction. Ecrivain baigné dans la société du spectacle, sociologue à qui l’on demande de décrypter le temps présent, prophète ambigu qui semble également prédire notre avenir, fût-il bien sombre, Houellebecq c’est le récit national mis en danger, c’est la France qui se regarde dans un miroir repoussant, c’est la médiocrité contemporaine mise à nue. Du libéralisme sexuel comme violence absolue, séparant les winners des loosers sur le marché inégal de l’amour, à la civilisation de la télévision et des supermarchés, Houellebecq nous prévient : depuis 1968 et Woodstock, vous pensiez être géniaux mais vous êtes nuls ! Vous n’avez pas de courage, pas de grandeur, vous n’êtes pas libres, vous n’êtes mus par aucun projet collectif qui vous rassemble et pour tout dire, vous êtes prêts à accepter le totalitarisme dès qu’il se présentera. Topoï analyse le miroir tendu à la société française par son grand écrivain, en filmant la France contemporaine telle qu’elle apparait dans ses romans. Ironiquement finie.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions