Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Faites entrer l'accusé

Les 3 procès d'Edwige Alessandri

Faites entrer l'accusé

Les 3 procès d'Edwige Alessandri

Synopsis

Dans la nuit du 16 au 17 juillet 2000, Richard Alessandri, gérant d'un supermarché, est assassiné à son domicile de Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse. Sa femme, Edwige, déclare à la police qu'ils ont été victimes d'un cambriolage qui a mal tourné. Pourtant, les indices ainsi que le témoignage de leur fils laissent penser qu'Edwige Alessandri a tué son époux. Reconnue trois fois coupable de ce crime, elle n'a de cesse de crier son innocence.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Faites entrer l'accusé
19 Août
Dimanche
17:00

Faites entrer l'accusé

Jean-Jacques Prévost, le violeur des collèges

L'émission retrace le parcours criminel de Jean-Jacques Prévost. Magasinier de profession, féru de pêche à la ligne, ce père de famille a été jugé en octobre 2010 aux assises d'Aix-en-Provence pour sept viols et deux agressions, commis entre janvier 1999 et mars 2009. Ses victimes étaient des jeunes filles âgées de 11 à 23 ans. Il opérait sous la menace d'un couteau ou d'une arme à feu et sévissait presque toujours aux abords immédiats des établissements scolaires.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Août
Mardi
00:00

Faites entrer l'accusé

Henri Pacchioni, pour les yeux d'Emilie

Le 29 mai 1989, la mère de Michèle Moriame signale la disparition de sa fille âgée de 32 ans au commissariat de Marignane. Elle n'a plus de nouvelles depuis deux mois. Mère d'une petite fille handicapée mentale, Emilie, Michèle Moriame était séparée du père, Henri Pacchioni et s'apprêtait à épouser son nouveau compagnon. Les soupçons des enquêteurs se portent immédiatement sur l'ex-conjoint avec qui la disparue entretenait une relation houleuse. Ce dernier ne tarde pas à passer aux aveux.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
22 Août
Mercredi
00:00

Faites entrer l'accusé

Jennifer Charron, rendez-vous avec le diable

Avec les témoignages des proches de l'enquête, l'animatrice revient sur le meurtre de Jennifer Charron. Le dimanche 29 avril 2007 au matin, un cueilleur de champignons découvre le corps de cette jeune serveuse de 21 ans sur une dalle de béton, dans une clairière de Saint-Sulpice-de-Royan, en Charente-Maritime. Elle est carbonisée du buste au visage, les mains encore attachées dans le dos. D'après les médecins légistes, Jennifer Charron serait morte d'une hémorragie cérébrale, après avoir été frappée plusieurs fois à mains nues mais également avec une pierre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
22 Août
Mercredi
09:00

Faites entrer l'accusé

Hugues Pignal, meurtre à la St-Sylvestre

En décembre 1996, en Savoie, le jardinier d'Anne-Marie Pignal trouve son employeuse agonisante sur le sol de la cuisine. Les soupçons de la police se concentrent sur Hugues, le fils adoptif d'Anne-Marie. En mai 1997, mis en cause dans une affaire de stupéfiants, Philippe Couvert, l'ancien propriétaire du club de squash que Hugues Pignal a racheté, raconte qu'il a surpris une conversation entre ce dernier et un certain Patrick Balland. Il est sûr qu'il était question du meurtre d'Anne-Marie. Les gendarmes remontent à un certain Jean-Claude Hardy. En juillet 2000, Patrick Balland se noie dans le lac du Bourget. En juillet 2002, le fils d'Anne-Marie est reconnu coupable d'assassinat et condamné à vingt ans de prison. Jean-Claude Hardy écope d'un an. En novembre 2003, le verdict est confirmé en appel.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
23 Août
Jeudi
04:30

Faites entrer l'accusé

Adeline Piet, la disparue de Cancale

Le 3 juillet 2006, Benoît Piet signale la disparition de son épouse Adeline, âgée de 34 ans. Le couple réside à La Gouesnière, près de Saint-Malo, avec leurs sept enfants, dont deux nés d'une première union de la mère. Les gendarmes lancent de vastes opérations de recherche, sans succès. Bientôt, les enquêteurs découvrent qu'Adeline fréquentait un autre homme et avait décidé de divorcer. Benoît Piet devient dès lors le principal suspect. Le 10 juin 2008, interrogé en garde à vue, il explique qu'Adeline s'est suicidée et qu'il a enterré son corps dans le jardin.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
24 Août
Vendredi
00:00

Faites entrer l'accusé

Albert Foulcher, la vengeance de l'assureur

En 1993, près de Béziers, André Meffray, retraité d'un groupe d'assurances, est abattu de cinq balles de revolver. La police soupçonne Albert Foulcher, un ex-collègue de Meffray. En 1988, Foulcher a mis la clé sous la porte, persuadé que Meffray détournait d'anciens clients au profit d'un autre de ses successeurs, Maurice Michaud. Foulcher est écroué. Mais la défense dénonce des contradictions qui mettent en doute la fiabilité de l'accusation. C'est dans ce contexte que Foulcher sort de prison après trois ans de préventive. En 2000, trois mois avant son procès, il part en cavale. Le 8 janvier 2001, près de Narbonne, Foulcher tue Pascal Herrero, le mari d'une ancienne maîtresse, ainsi que deux policiers, et enfin Maurice Michaud, l'assureur qu'il pensait être de mèche avec Meffray. Le 17 janvier, il se suicide d'une balle dans la tête.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
24 Août
Vendredi
14:30

Faites entrer l'accusé

Rémy Roy, l'assassin du Minitel

Gilbert Duquesnoy, connu en tant que «mage Nathaniel», son nom d'astrologue, a été retrouvé mort le 22 octobre 1990 dans sa maison de Champigny-sur-Marne. La police apprend que la PJ de Versailles enquête sur une affaire similaire. Paul Bernard, un homosexuel, a été assassiné dans l'Essonne. Le 8 octobre 1991, un autre gay est agressé à Villeneuve-Saint-Georges. Blessé, il raconte qu'il a rencontré son agresseur sur une messagerie. Les enquêteurs remontent la piste de Rémy Roy, un père de famille inconnu des services de police. En garde à vue, il se pose en victime : il n'a jamais voulu tuer, ces hommes lui ont fait des avances au cours de rendez-vous qu'il pensait professionnels, il n'est pas gay. Rémy Roy est envoyé devant la cour d'assises du Val-de-Marne le 26 juin 1996. Il écope de la réclusion criminelle à perpétuité.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Août
Samedi
00:30

Faites entrer l'accusé

Les Frères Konhu, le rocher de Kanumera

Le 6 mai 2002, le corps de Mika Kusama, une touriste japonaise, est retrouvé sur l'île des Pins, en Nouvelle-Calédonie. La jeune femme est défigurée, calcinée et son corps est dissimulé sous des pierres et des branchages. Très vite, les enquêteurs s'intéressent aux deux frères Konhu, propriétaires du terrain où se situe le rocher de Kanumera où a été retrouvée la victime. Didyme et Antoine sont de fait les seules personnes à pouvoir conduire des touristes sur ce fameux rocher. Déjà connus des services de gendarmerie, les deux frères apparaissent vite comme des suspects idéaux.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
31 Août
Vendredi
00:30

Faites entrer l'accusé

Duel sous les tropiques

A la fin des années 1990, Orlando Capozzi se lance dans l'immobilier dans les Caraïbes. Un projet gigantesque l'oblige à s'associer en 2000 avec Michel Malon, un autre Français. Quand Capozzi commence à soupçonner Malon de l'arnaquer, la situation s'envenime. Le 15 septembre 2003, Orlando Capozzi est abattu de trois balles dans sa voiture à Cassis. La police soupçonne Michel Malon et deux de ses complices, Christian Spadoni et Yves Giustiniani. Malon, Spadoni et Giustiniani se retrouvent devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence. Spadoni assume toute la responsabilité du crime. Giustiniani écope de huit ans de prison, Spadoni de vingt et Michel Malon est acquitté. Le parquet fait immédiatement appel. En novembre 2010, Yves Giustiniani est condamné à dix ans de réclusion criminelle, Michel Malon à quinze ans.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Septembre
Samedi
01:00

Faites entrer l'accusé

Raoul Becquerel, l'homme qui enlevait les femmes

Le 29 août 2004, une jeune femme porte plainte pour agression au commissariat de Poitiers. A Angoulême, elle a été enlevée et séquestrée par un homme qui l'a violée. Les policiers font le rapprochement avec le viol d'une Bordelaise, en 2001. A l'époque, l'agresseur avait pu être identifié : Raoul Becquerel. L'homme devait être jugé mais, en septembre 2004, il ne s'est pas présenté à son procès à cause d'une erreur de procédure. Raoul Becquerel a désormais tous les gendarmes de France à ses trousses. Après deux nouvelles agressions, il est arrêté par les gendarmes d'une patrouille d'autoroute, qui croient mettre la main sur un voleur de voitures. Raoul Becquerel a été condamné en mars 2008, devant la cour d'assises de Beauvais, à la réclusion criminelle à perpétuité.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Septembre
Samedi
13:30

Faites entrer l'accusé

Nadir Sedrati, le dépeceur du canal

Escroc notoire, usurpateur hors pair, Nadir Sedrati est aussi un tueur machiavélique. En 1999, il a tué et dépecé ses anciens codétenus, puis jeté leurs morceaux dans un canal près de Nancy. Une enquête moderne, s'appuyant sur le travail de la police scientifique, a permis de démasquer celui que la presse avait surnommé «le dépeceur du canal». Ce document revient sur son parcours, avec les interventions du commissaire Claude Godfrin, des commandants Gérard Werguet et Jérôme Finance, de Gérard Welzer et Alexandre Bouthier, avocats de Nadir Sedrati, de François Robinet, avocat de la famille de Gérard Steil, du docteur Patrick Peton, médecin légiste, du docteur Pascal Kintz, toxicologue, de Jean-Jacques Delemarle, restaurateur de la main, et de Francis Boquel, psychiatre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
8 Septembre
Samedi
13:30

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Septembre
Vendredi
00:30

Faites entrer l'accusé

Marcel Barbeault, le tueur de l'ombre

Au début des années 1970, une série de meurtres ensanglante la ville de Nogent-sur-Oise. Les victimes sont des femmes. Le modus operandi est toujours le même : elles sont repérées à l'avance, traquées alors qu'elles rentrent chez elles après le travail. Elles sont ensuite violentées et tuées. Les meurtres se répètent pendant sept longues années. Et, pendant sept ans, la peur règne sur la ville dès la nuit tombée. L'enquête pour démasquer celui qu'on appelle «le tueur de l'ombre» mobilise des centaines de policiers. Mais il faudra l'arrivée à Nogent d'un investigateur qualifié de «hors pair», pour qu'on arrête Marcel Barbeault. Un homme simple, mari et père modèle, mais un homme qui, quand la nuit tombe, parcourt les rues dans un seul but : tuer.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Juillet
Samedi
00:00

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Juillet
Samedi
14:30

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
23 Juillet
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Bruno Sulak, le charme au poing

En 1980, Bruno Sulak, légionnaire parachutiste déserteur, est arrêté pour avoir cambriolé un supermarché. Un an plus tard, il s’évade de prison. Epris d'action et d'aventure, le braqueur au sourire ravageur enchaîne les hauts faits à visage découvert. En 1984, celui que les médias surnomment l'« Arsène Lupin des bijouteries » écope d’une peine de neuf ans. Un soir de 1985, il meurt, à 29 ans, lors d’une tentative d’évasion à Fleury-Mérogis.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
24 Juillet
Mardi
00:00

Faites entrer l'accusé

Francis Evrard, l'enlèvement d'Enis

Arrêté à de nombreuses reprises entre 1962 et 1987, le plus souvent pour viol ou attouchement sur mineur de moins de 15 ans, Francis Evrard est un pédophile récidiviste. En 45 ans, l'homme a fait près de quarante années de prison. Et après chacune de ses sorties, il ne s'est jamais écoulé plus de quatre mois avant qu'il n'agresse à nouveau un jeune garçon. Quand il a quitté le centre pénitencier de Caen, en 2007, après avoir purgé une peine de vingt ans, il n'a pas attendu deux mois avant de récidiver. Son passé criminel était bien connu des services judiciaires. Mais il a échappé au suivi dont il devait faire l'objet. Sorti avec une prescription de Viagra, il a enlevé et violé le petit Enis le 15 août 2007, à Roubaix.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Juillet
Mercredi
00:30

Faites entrer l'accusé

OM / VA, Tapie, le proc et les menteurs

Retour sur une affaire de corruption qui a fait couler beaucoup d'encre dans les années 1990 : le match de football truqué entre Valenciennes et l’Olympique de Marseille (OM). Elle donne lieu à un duel entre des hommes que tout oppose : d’un côté, Bernard Tapie, le premier dirigeant de club à avoir rapporté la Coupe d’Europe dans l’Hexagone. De l’autre, Eric de Montgolfier, un procureur inflexible, qui porte haut l’idée de justice.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
26 Juillet
Jeudi
00:00

Faites entrer l'accusé

Bruno Sulak, le charme au poing

En 1980, Bruno Sulak, légionnaire parachutiste déserteur, est arrêté pour avoir cambriolé un supermarché. Un an plus tard, il s’évade de prison. Epris d'action et d'aventure, le braqueur au sourire ravageur enchaîne les hauts faits à visage découvert. En 1984, celui que les médias surnomment l'« Arsène Lupin des bijouteries » écope d’une peine de neuf ans. Un soir de 1985, il meurt, à 29 ans, lors d’une tentative d’évasion à Fleury-Mérogis.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
27 Juillet
Vendredi
00:00

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
30 Juillet
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
31 Juillet
Mardi
00:00

Faites entrer l'accusé

OM / VA, Tapie, le proc et les menteurs

Retour sur une affaire de corruption qui a fait couler beaucoup d'encre dans les années 1990 : le match de football truqué entre Valenciennes et l’Olympique de Marseille (OM). Elle donne lieu à un duel entre des hommes que tout oppose : d’un côté, Bernard Tapie, le premier dirigeant de club à avoir rapporté la Coupe d’Europe dans l’Hexagone. De l’autre, Eric de Montgolfier, un procureur inflexible, qui porte haut l’idée de justice.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Août
Mercredi
00:00

Faites entrer l'accusé

Bruno Sulak, le charme au poing

En 1980, Bruno Sulak, légionnaire parachutiste déserteur, est arrêté pour avoir cambriolé un supermarché. Un an plus tard, il s’évade de prison. Epris d'action et d'aventure, le braqueur au sourire ravageur enchaîne les hauts faits à visage découvert. En 1984, celui que les médias surnomment l'« Arsène Lupin des bijouteries » écope d’une peine de neuf ans. Un soir de 1985, il meurt, à 29 ans, lors d’une tentative d’évasion à Fleury-Mérogis.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
2 Août
Jeudi
00:00

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
7 Août
Mardi
00:00

Faites entrer l'accusé

Bruno Sulak, le charme au poing

En 1980, Bruno Sulak, légionnaire parachutiste déserteur, est arrêté pour avoir cambriolé un supermarché. Un an plus tard, il s’évade de prison. Epris d'action et d'aventure, le braqueur au sourire ravageur enchaîne les hauts faits à visage découvert. En 1984, celui que les médias surnomment l'« Arsène Lupin des bijouteries » écope d’une peine de neuf ans. Un soir de 1985, il meurt, à 29 ans, lors d’une tentative d’évasion à Fleury-Mérogis.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
8 Août
Mercredi
00:00

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
14 Août
Mardi
00:00

Faites entrer l'accusé

Emmanuel Rist, la haine au coeur

Le 22 mai 2001, le corps de Mohammed Madsini, un marchand ambulant marocain, est retrouvé dans une rue de Gundolsheim, en Alsace. Il a été abattu d'une balle dans la tête. Une voisine a remarqué l'étrange manège d'une Golf bleue conduite par un homme au crâne rasé. Mais sans autre élément, la police n'arrive pas à identifier le meurtrier. En septembre 2005, le cabanon de jardin de Lhabib Benamar explose, et les gendarmes parviennent à relier les deux affaires. Le coupable est Emmanuel Rist, dessinateur pigiste pour la presse locale et Amnesty International, et admirateur décomplexé du IIIe Reich.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Afficher +

Voir toutes les émissions