Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Devoir d'Enquête

La cellule des personnes disparues

Devoir d'Enquête

La cellule des personnes disparues

Synopsis

En Belgique, près de 1500 disparitions sont signalées chaque année. Une unité spéciale de la police fédérale est chargée d'élucider ces disparitions : la cellule des personnes disparues. Une équipe de «Devoir d'enquête» a pu suivre de l'intérieur le travail quotidien de cette brigade.

Prochaine diffusion Lundi 28 Octobre à 11:30 | Durée: 00:00:55

Voir aussi

Devoir d'Enquête
18 Novembre
Lundi
21:00

Devoir d'Enquête

Le vrai du faux

Cette enquête se penche sur les fonds des musées nationaux belges et plus particulièrement sur deux joyaux du patrimoine national. Ainsi, le magnifique portrait du sculpteur Duquesnoy par Van Dyck, l'un des peintres majeurs du XVIIe siècle, serait un faux. Pire, il aurait été vendu à l'État belge par le roi Léopold II en toute connaissance de cause. De même, «La Chute d'Icare», la perle du Musée des beaux-arts de Bruxelles ne serait qu'une copie d'un chef-d'oeuvre de Pieter Bruegel l'Ancien. En compagnie des experts de l'IRPA (Institut royal du patrimoine artistique) le journaliste de la télévision belge mène l'enquête

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Devoir d'Enquête
14 Septembre
Samedi
23:00

Devoir d'Enquête

Filles de joie, filles de peine

Suite à l'agression de l'une des leurs, les prostituées autochtones, comme elles s'appellent, tirent la sonnette d'alarme. Leur quartier est progressivement devenu une zone de non-droit dans l'indifférence générale. Les autorités locales ne semblent guère prendre la mesure du phénomène ou s'en désintéressent. Au pire, ils prennent des mesures contreproductives qui ne font qu'aggraver la situation. Désormais, trafiquants de drogues, marchands de sommeil et proxénètes immobiliers se partagent le territoire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Devoir d'Enquête
16 Septembre
Lundi
09:30

Devoir d'Enquête

Filles de joie, filles de peine

Suite à l'agression de l'une des leurs, les prostituées autochtones, comme elles s'appellent, tirent la sonnette d'alarme. Leur quartier est progressivement devenu une zone de non-droit dans l'indifférence générale. Les autorités locales ne semblent guère prendre la mesure du phénomène ou s'en désintéressent. Au pire, ils prennent des mesures contreproductives qui ne font qu'aggraver la situation. Désormais, trafiquants de drogues, marchands de sommeil et proxénètes immobiliers se partagent le territoire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions