Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Manfred von Richthofen, le Baron rouge

Manfred von Richthofen, le Baron rouge

Synopsis

Né en 1892 dans une famille de hobereaux prussiens, Manfred von Richthofen devient pilote de chasse en 1915 après une brève instruction. Il excelle très vite dans les combats aériens. D'abord aux commandes d'appareils Albatros, il passe ensuite à un Fokker qu'il fait peindre en... rouge. Après quatre-vingts victoires homologuées, le «Baron rouge» est abattu le 21 avril 1918, soit par un avion canadien, soit par un tir provenant des tranchées de la Somme. Un membre de son escadrille, un certain Hermann Göring, convaincra la mère du défunt de publier le journal de guerre de Manfred, dont il a lui-même rédigé la préface.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Manger pour aller mieux
23 Janvier
Mercredi
12:30

Manger pour aller mieux

Depuis des décennies, la nourriture industrielle a envahi les assiettes et modifié les comportements, avec des effets néfastes sur la santé : il est toutefois possible d'y remédier.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Aventure et expérience
Crash Investigations - Saison 2
29 Janvier
Mardi
03:00

Crash Investigations - Saison 2

Impact imminent

À la fin des années 1970, la compagnie Air New Zealand propose des vols touristiques pour découvrir les paysages enneigés de l'Antarctique. Le 28 novembre 1979, le vol 901 fait justement partie de ce programme. Alors que les 237 passagers s'émerveillent du panorama, le système avertisseur de proximité du sol se déclenche. Quelques secondes plus tard, le DC-10 s'écrase contre le mont Erebus, ne laissant aucun survivant. Un plan de vol erroné et une illusion d'optique provoquée par les nuages seraient à l'origine de cette catastrophe hors normes. Le 20 décembre 1995, le vol 965 de l'American Airlines est en route pour la Colombie. Il doit atterrir à l'aéroport de Cali, dans la cordillère des Andes. Trois ans plus tôt, des guérilleros ont détruit le radar de cet aéroport et il n'a pas été remplacé depuis. Les pilotes n'ont que leurs instruments radio pour se poser. Le commandant de bord entre des coordonnées dans le système de navigation mais se trompe. Il fait nuit et la visibilité est mauvaise au milieu des montagnes. Quand l'équipage se rend compte de l'erreur, il est trop tard pour éviter le crash. Le 20 janvier 1992, le vol 5148 d'Air Inter relie Lyon à Strasbourg. L'appareil est un Airbus A320, le premier avion de ligne entièrement automatisé et l'un des plus sophistiqués du marché. À l'approche de l'aéroport de Strasbourg, de mauvais vents obligent l'avion à changer de piste d'atterrissage. Les pilotes passent en mode manuel mais l'un d'eux confond sur un cadran la vitesse et l'angle de descente dans le pilotage automatique. Une erreur fatale : l'appareil s'écrase quelques minutes plus tard sur le mont Sainte-Odile.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Aventure et expérience
Crash Investigations - Saison 2
6 Février
Mercredi
03:00

Crash Investigations - Saison 2

Panique en altitude

28 décembre 1978, le vol 173 de la United Airlines s'apprête à se poser à l'aéroport de Denver quand un voyant indique une défaillance du train d'atterrissage. Le commandant de bord décide d'attendre des instructions de la tour de contrôle avant de poser son DC8. Il continue de voler aux abords de l'aéroport pendant une heure, sans écouter le mécanicien qui s'alarme de voir les réserves de carburant s'amenuiser. Le 19 juillet 1989, le vol 232 de la United Airlines relie Denver à Philadelphie. Les conditions sont optimales, il n'y a ni turbulences ni nuages, aucun orage à l'horizon. Sans raison apparente, le réacteur central de l'appareil explose en plein vol, détruisant les systèmes hydrauliques. Les trois pilots à bord sont très expérimentés mais le sont-ils suffisamment pour faire atterrir un DC-10 alors que ses commandes ne répondent plus ? 6 août 1997, le vol 801 de Korean Air disparaît des radars de l'aéroport de l'île de Guam alors qu'il s'apprêtait à se poser. Le commandant de bord, épuisé par de trop nombreuses heures de vol et le décalage horaire, a pris de mauvaises décisions et a involontairement crashé l'appareil.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Aventure et expérience

Voir toutes les émissions