Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Roman Karmen, un cinéaste au service de la révolution

Roman Karmen, un cinéaste au service de la révolution

Synopsis

La biographie édifiante du cinéaste soviétique Roman Karmen a marqué par ses images notre vision du monde. Cinéaste et combattant, cameraman audacieux, contrebandier de l'image ou metteur en scène du réel, de la construction du socialisme en URSS au début des années trente aux barricades de Tolède pendant la guerre d'Espagne, des grottes du Yu Nan avec Mao Tsé Toung à la rédition de Von Paulus à Stalingrad, de l'ouverture des camps à la chute de Berlin, des maquis du Vietnam Minh avec Hô Chi Minh à la libération de Hanoï, des premiers pas de la révolution Cubaine à la défense du gouvernement d'unité populaire de Salvador Allende : Roman Karmen a chevauché le siècle.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Arts et backstage
5 Février
Mardi
19:30

Arts et backstage

Danse avec les avions

Ce film est celui d’une rencontre. D’une rencontre improbable entre deux mondes qui ne se connaissent pas, ou si mal. Quoi de plus éloigné, à priori, que l’armée de l’air et la danse contemporaine, les pilotes de chasse et les danseurs étoile ? Sauf que les à-priori sont fait pour être égratignés, bousculés, dépassés. Ce film raconte le projet artistique un peu fou, né au cœur de l’hiver dernier, de rapprocher deux mondes qui ont plutôt pour habitude de se regarder de loin. Avec le plus souvent une pointe de méfiance, dédain ou condescendance. « Danseur », pour un pilote de chasse, ce n’est pas vraiment un métier, mais plutôt une qualification d’un état hybride entre le masculin et le féminin. Pas tout à fait une insulte, non, mais sûrement pas un compliment. Une épithète qui fait rigoler dans les chambrées où la valeur se mesure davantage au taux de testostérone affichée que dans la perfection des entrechats. Dans ce monde là, on porte plus volontiers la combinaison de vol que les ballerines. Mais les militaires n’ont pas l’apanage des préjugés et des idées toutes faites. « Pilote de chasse », pour un danseur, cela évoque un être humain peu porté sur la sensibilité et à peu près dépourvu de tout sens artistique. La version 1.0 de l’homme civilisé. A mi chemin entre Lascaux et la Chapelle Sixtine. Pas très valorisant dans une soirée mondaine. Il fallait une bonne dose d’inconscience pour imaginer de faire travailler ensemble une chorégraphe contemporaine et des pilotes de chasse. Après plusieurs mois d’apprivoisement réciproque, ce projet totalement fou a pourtant vu le jour et le travail de mise en scène et les répétitions en vol sont sur le point de commencer. Le film va raconter cette aventure extra-ordinaire, de la toute première rencontre entre la chorégraphe et les pilotes de l’équipe de voltige de l’armée de l’air jusqu’à la première représentation publique sur la base aérienne de Salon de Provence en mai 2013.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Tété ou Dédé ?
8 Février
Vendredi
11:30

Tété ou Dédé ?

Cuba

Marie-Claire Margossian a suivi pour France 5 le chanteur Tété et le compositeur people André Manoukian lors de leur voyage à Cuba. Elle rapporte 52 minutes de film empreintes de musique, de joie de vivre et de rencontres avec de grands artistes cubains tels Compay Segundo, Chucho Valdés, et Pancho Amat. Les deux Français parcourent l'île où la musique ne s'arrête jamais à bord de vieilles voitures américaines. Ils font découvrir aux téléspectateurs la culture afro cubaine à travers une surprenante œuvre d’art à ciel ouvert et les percussions africaines. Ils s'intéressent également à la musique espagnole, mêlant des influences d’Afrique du nord, du Moyen Orient et d’Europe, qui a, elle aussi, joué un grand rôle dans le développement musical de Cuba, notamment la musique française. La visite d'un quartier de la vieille Havane intégralement tagué par un artiste permet, enfin, de faire connaissance avec des Yorubas, qui représentent 50% de la population.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Topoï - C'est l'époque qui veut ça
14 Février
Jeudi
19:00

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

Le grand amour

Dans les années 60 et 70, l’amour a fait l’objet d’une vaste déconstruction : c’était un sentiment bourgeois, individualiste, un frein à la libération de la femme et à la libération sexuelle. Aujourd’hui, l’amour, le Grand Amour, fait un retour fracassant, comme s’il était le seul refuge possible, le dernier engagement pour réorganiser le chaos du monde, la seule véritable expérience de l’altérité, la seule chose pour laquelle on serait prêt à mourir, après la mort de Dieu, de la Patrie et du Grand Soir. Pour autant, les enfants des baby-boomers, héritiers de la grande déconstruction du sentiment amoureux et du divorce de masse, ont bien du mal à réinventer un Grand Amour contemporain. La culture du zapping, la recherche de l’intensité continue, l’exigence de s’accomplir toujours plus, laisse peu de place à la réalité de la vie conjugale, forcément un peu routinière et décevante. Topoï vous raconte comment le Grand Amour est la dernière grande mythologie qui enchante un monde désenchanté.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture

Voir toutes les émissions