Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Le grand déballage

Le grand déballage

Synopsis

À travers les portraits croisés d'un marchand d'art français, d'une antiquaire américaine, qui a fait fortune aux Texas grâce à ses achats en Europe, et d'un spécialiste du transport des œuvres d'art basé près d'Avignon, le film propose une immersion dans le marché professionnel des antiquités.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Topoï - C'est l'époque qui veut ça
30 Juillet
Lundi
06:00

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

La barbe - Ce que cachent les hommes

La barbe est le point de départ mythologique pour aborder la question des mutations de l’identité masculine. Son retour triomphal depuis une dizaine d’années, semble signifier chez les jeunes hommes non seulement leur volonté de prouver leur entrée dans un âge adulte qui était autrefois sanctionné par la paternité, désormais tardive, mais également une virilité incontestable, au-dessus de tout « soupçon », à l’heure où l’on dit l’identité masculine en crise. Un psychanalyste audacieux suggèrerait peut-être qu’arborer une large barbe à l’époque où les femmes s’épilent volontiers le sexe est une manière inconsciente de rééquilibrer les choses, de retrouver des repères perdus après le visage glabre du trader des années 80 et la peau douce du métro-sexuel. A l’heure de l’accélération des mutations technologiques, la barbe du hipster, la plus célèbre aujourd’hui, cultive par ailleurs l’idée d’une forme de marginalité baignée d’authenticité face à la société matérialiste. Authenticité ambiguë, puisque, s’ils ont l’air de bucherons, avec leurs chemises à carreaux, leurs bottes et leurs cheveux en pagaille, les hipsters n’en restent pas moins des citadins ultra-branchés qui auraient bien du mal à survivre dans une forêt. Topoï dévoile ce que les uns et les autres cherchent à cacher sous ces barbes fournies, car la résurgence de la barbe ne signifie pas que la « virilité » est sortie de sa longue crise ; elle est au contraire plus profonde que jamais. La barbe brouille le genre et ce n’est pas Conchita Wurst qui dira le contraire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Topoï - C'est l'époque qui veut ça
1 Août
Mercredi
06:00

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

Comment ça, pétasse ?

La libération de la femme, très récente à l'échelle de l'histoire de l'humanité, implique le droit à disposer librement de son corps, mais aussi à le montrer. Depuis une vingtaine d'années est apparu un nouveau type de femme qui n'hésite pas à s'exhiber ou à s'habiller de façon voyante pour se faire remarquer, s'inspirant des pin-ups, des vamps et des demi-mondaines, qu'on appelle péjorativement une pétasse. Au XIXe siècle, à l'âge d'or des maisons closes, on appelle pétasses ou cocottes les prostituées occasionnelles.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Gaudi et la Sagrada Familia
1 Septembre
Samedi
02:30

Gaudi et la Sagrada Familia

Il faut avoir l'âme d'un détective pour tenter de comprendre ce que représente la Sagrada Familia. L'enquête commence avec l'étrange accident de tramway qui coûta la vie à son architecte en 1926. L'oeuvre d'Antoni Gaudí est alors loin d'être achevée - elle ne l'est toujours pas à ce jour. Il a pris la direction du chantier en 1883, après avoir réussi à imposer son ambitieux projet, qui ne ressemblait en rien à celui de ses prédécesseurs. Son approche est moderniste-naturaliste, marquée par l'Art nouveau et ses décors végétaux, mais aussi bourrée de symboles liturgiques et bibliques.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture

Voir toutes les émissions