Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions
X

Christian de Portzamparc, un architecte en mouvement

Christian de Portzamparc, un architecte en mouvement

Synopsis

Du haut d'un gratte-ciel new-yorkais ou au pied de la Cité de la musique (Prix Pritzker), à Paris, Christian de Portzamparc reconstitue son parcours au fil de ses réalisations. Nous le suivons également à Rio, Manhattan, Berlin (l'ambassade de France), Luxembourg (Philarmonie), où il a "réalisé ses utopies". Produire des espaces heureux (il a construit beaucoup d'habitat social), surprendre ceux qui arpentent ses bâtiments (par la lumière, le travail des ouvertures) représente quelques axes de réflexion de l'immense architecte.

Prochaine diffusion Lundi 27 Août à 20:00 | Durée: 00:00:52

Rediffusions

Jeudi 30 Août à 18:00

Voir aussi

Tout savoir sur… tout !
20 Juillet
Vendredi
23:30

Tout savoir sur… tout !

Mission spatiale et fluides corporels

Dans cet épisode, Greg Foot tente de savoir si le son peut tuer en faisant des tests sur des poumons de cochon, puis il lance sa propre mission spatiale.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Art-Corps
21 Juillet
Samedi
23:00

Art-Corps

Épisode 1 : La moustache

Robuste, chétif, potelé, filiforme, musclé... Pour les artistes, le corps humain sous tous ses aspects est source d'inspiration ! La mission que s'est fixé la série ''Art-Corps" ? Décrypter les inspirations d'artistes sur le thème du corps humain au travers d'anecdotes sur la vie des œuvres et des artistes eux-mêmes (Topless, Bien bâti, La moustache, Bien en chair).

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture
Topoï - C'est l'époque qui veut ça
30 Juillet
Lundi
06:00

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

La barbe - Ce que cachent les hommes

La barbe est le point de départ mythologique pour aborder la question des mutations de l’identité masculine. Son retour triomphal depuis une dizaine d’années, semble signifier chez les jeunes hommes non seulement leur volonté de prouver leur entrée dans un âge adulte qui était autrefois sanctionné par la paternité, désormais tardive, mais également une virilité incontestable, au-dessus de tout « soupçon », à l’heure où l’on dit l’identité masculine en crise. Un psychanalyste audacieux suggèrerait peut-être qu’arborer une large barbe à l’époque où les femmes s’épilent volontiers le sexe est une manière inconsciente de rééquilibrer les choses, de retrouver des repères perdus après le visage glabre du trader des années 80 et la peau douce du métro-sexuel. A l’heure de l’accélération des mutations technologiques, la barbe du hipster, la plus célèbre aujourd’hui, cultive par ailleurs l’idée d’une forme de marginalité baignée d’authenticité face à la société matérialiste. Authenticité ambiguë, puisque, s’ils ont l’air de bucherons, avec leurs chemises à carreaux, leurs bottes et leurs cheveux en pagaille, les hipsters n’en restent pas moins des citadins ultra-branchés qui auraient bien du mal à survivre dans une forêt. Topoï dévoile ce que les uns et les autres cherchent à cacher sous ces barbes fournies, car la résurgence de la barbe ne signifie pas que la « virilité » est sortie de sa longue crise ; elle est au contraire plus profonde que jamais. La barbe brouille le genre et ce n’est pas Conchita Wurst qui dira le contraire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Art et culture

Voir toutes les émissions