Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions
X

Si l'évolution m'était contée

Le venin

Si l'évolution m'était contée

Le venin

Synopsis

Certains animaux - et pas seulement les serpents, responsables de la mort de 125 00 personnes dans le monde, les scorpions et les araignées - sont dotés de venin, cocktail de protéines toxiques, leur permettant de paralyser ou de tuer une proie ou un agresseur. La morsure du serpent le plus venimeux du monde, le taïpan, qui vit en Australie, distille un poison capable de tuer 60 hommes. Cependant, contre toute attente, le venin le plus dangereux du monde est celui d'escargots marins appelés cônes. Pendant des centaines de millions d'années, les grands prédateurs ont compté sur leur taille, leur rapidité ou leur puissance pour terrasser leurs victimes. L'apparition du venin a permis à des animaux plus petits et moins forts de se défendre et de tuer. Quelles sont les premières créatures à avoir acquis cette arme fatale ? Des recherches scientifiques récentes mettent en évidence que le venin serait apparu partout sur Terre, de manière indépendante, chez les poissons, les reptiles, les insectes et les mammifères.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Si l'évolution m'était contée
23 Avril
Mardi
04:00

Si l'évolution m'était contée

Les formes

Dans la nature, certaines créatures revêtent des aspects surprenants, comme le requin-marteau doté d'un museau aplati, et la girafe au long cou. Leur morphologie, comme celle de toutes les espèces animales, résulte d'une évolution pour la survie. Il y a 3,5 milliards d'années, la seule forme de vie sur Terre était une cellule. Puis, il y a 600 millions d'années, ont émergé de nombreux organismes multicellulaires, d'abord invertébrés (méduses ou éponges), rejoints il y a 500 millions d'années par les premiers vertébrés. Redoutables prédateurs, les requins dominent les océans et mers du globe depuis 400 millions d'années. Pourvus d'une morphologie efficace, qui se caractérise par une silhouette fuselée et des mâchoires puissantes et mobiles, ils n'ont pas eu besoin de beaucoup évoluer depuis leur apparition. Alors pourquoi une nouvelle espèce à l'aspect étrange, le requin-marteau, a-t-elle vu le jour il y a 20 millions d'années ? Des chercheurs ont mené des expériences pour comprendre quel avantage lui procure son étonnant museau aplati et ont trouvé. D'autres créatures surprenantes, comme la pieuvre mimétique d'Indonésie, capable de prendre la forme de ses dangereux prédateurs, ou le tiktaalik, chaînon manquant dans l'évolution entre poissons et animaux capables de se mouvoir sur la terre ferme, sont étudiés dans ce dernier épisode.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Si l'évolution m'était contée
23 Avril
Mardi
14:30

Si l'évolution m'était contée

Les formes

Dans la nature, certaines créatures revêtent des aspects surprenants, comme le requin-marteau doté d'un museau aplati, et la girafe au long cou. Leur morphologie, comme celle de toutes les espèces animales, résulte d'une évolution pour la survie. Il y a 3,5 milliards d'années, la seule forme de vie sur Terre était une cellule. Puis, il y a 600 millions d'années, ont émergé de nombreux organismes multicellulaires, d'abord invertébrés (méduses ou éponges), rejoints il y a 500 millions d'années par les premiers vertébrés. Redoutables prédateurs, les requins dominent les océans et mers du globe depuis 400 millions d'années. Pourvus d'une morphologie efficace, qui se caractérise par une silhouette fuselée et des mâchoires puissantes et mobiles, ils n'ont pas eu besoin de beaucoup évoluer depuis leur apparition. Alors pourquoi une nouvelle espèce à l'aspect étrange, le requin-marteau, a-t-elle vu le jour il y a 20 millions d'années ? Des chercheurs ont mené des expériences pour comprendre quel avantage lui procure son étonnant museau aplati et ont trouvé. D'autres créatures surprenantes, comme la pieuvre mimétique d'Indonésie, capable de prendre la forme de ses dangereux prédateurs, ou le tiktaalik, chaînon manquant dans l'évolution entre poissons et animaux capables de se mouvoir sur la terre ferme, sont étudiés dans ce dernier épisode.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Si l'évolution m'était contée
4 Mai
Samedi
17:00

Si l'évolution m'était contée

La communication

Depuis des centaines de millions d'années, d'innombrables espèces échangent des informations - visuelles, gestuelles, vocales ou chimiques - pour se défendre des prédateurs, obtenir de la nourriture ou trouver un partenaire. L'aptitude à communiquer, tant chez de minuscules bactéries que chez les plus gros mammifères de la planète, est souvent déterminante dans la survie de l'espèce. Apparues il y a 150 millions d'années, les fourmis ont colonisé la Terre grâce à une organisation très précise au sein de chaque colonie et à leur faculté de collaborer ensemble. Aveugles, elles échangent des informations complexes grâce aux hydrocarbures recouvrant leur corps. Cependant, les premières espèces à avoir développé un mode de communication sont des bactéries marines. Celles-ci utilisaient déjà des substances chimiques pour diffuser un message.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Si l'évolution m'était contée
11 Mai
Samedi
17:00

Si l'évolution m'était contée

Les formes

Dans la nature, certaines créatures revêtent des aspects surprenants, comme le requin-marteau doté d'un museau aplati, et la girafe au long cou. Leur morphologie, comme celle de toutes les espèces animales, résulte d'une évolution pour la survie. Il y a 3,5 milliards d'années, la seule forme de vie sur Terre était une cellule. Puis, il y a 600 millions d'années, ont émergé de nombreux organismes multicellulaires, d'abord invertébrés (méduses ou éponges), rejoints il y a 500 millions d'années par les premiers vertébrés. Redoutables prédateurs, les requins dominent les océans et mers du globe depuis 400 millions d'années. Pourvus d'une morphologie efficace, qui se caractérise par une silhouette fuselée et des mâchoires puissantes et mobiles, ils n'ont pas eu besoin de beaucoup évoluer depuis leur apparition. Alors pourquoi une nouvelle espèce à l'aspect étrange, le requin-marteau, a-t-elle vu le jour il y a 20 millions d'années ? Des chercheurs ont mené des expériences pour comprendre quel avantage lui procure son étonnant museau aplati et ont trouvé. D'autres créatures surprenantes, comme la pieuvre mimétique d'Indonésie, capable de prendre la forme de ses dangereux prédateurs, ou le tiktaalik, chaînon manquant dans l'évolution entre poissons et animaux capables de se mouvoir sur la terre ferme, sont étudiés dans ce dernier épisode.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions