Thématiques
Émissions A-Z
T
A-Z
Retour à la liste des émissions

Chine, le cri interdit

Chine, le cri interdit

Synopsis

En Chine, la loi interdisant d'avoir plus d'un enfant par ménage est difficile à accepter pour de nombreuses familles. Lorsqu'elle est contestée, les autorités sévissent sans poser de question. Voyez l'histoire de ceux et celles qui dénoncent cette loi opressante.

Prochaine diffusion Dimanche 26 Novembre à 19:30 | Durée: 00:01:00

Rediffusions

Mardi 28 Novembre à 12:00 | Samedi 2 Décembre à 12:30 | Dimanche 3 Décembre à 00:30 | Lundi 11 Décembre à 12:00 | Mardi 12 Décembre à 22:00 | Dimanche 17 Décembre à 11:00 | Jeudi 21 Décembre à 12:00
Retour à la liste des émissions
Partager cette émission

Voir aussi

Topoï - C'est l'époque qui veut ça
26 Novembre
Dimanche
20:30

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

Selfie - Seuls au monde

Le selfie est la pratique dans laquelle se résume un monde, celui du «personal branding», cette construction de l’image de soi décuplée par l’usage du numérique en général et des réseaux sociaux en particulier. C’est un nouveau marketing auquel nous ne pouvons plus échapper : le personal branding nous submerge de portraits composés de nous-mêmes, qui vendent notre «marque» sur le web. Du moi marchandise parfaite, au moi écartelé entre le vrai, le faux et le regard de l’autre qui nous oblige : un portrait de narcisse aux mille miroirs. Topoï revient sur ce qui constitue l’identité, individuelle et collective : de l’identité liée au regard de l’autre, dès l’enfance, à l’identité narrative, cette « petite histoire qu’on se raconte » qui commence à l’âge de raison et culmine avec l’adolescence ; de l’identité substantielle, composée des éléments biographiques propres à un individu et perçus de l’extérieur (famille, sexe, études, profession, classe sociale) à l’identité psychologique qui relève davantage de la sphère de l’inimité ; de l’identité au sein des sociétés traditionnelles où l’individu peine à exister, à l’émergence de l’individualisme occidental… l’histoire de la constitution de l’identité d’un individu est une longue histoire. Et dans cette longue histoire, l’irruption des nouvelles technologies va tout changer : que devient la construction de notre image quand de nouveaux outils nous sont proposés, démultipliant les possibles pour se raconter, se décrire, ou combler le vide abyssal dans lequel nous a jeté la modernité ? Bienvenue dans un monde où l’intime se dévoile, et dans lequel se pose, plus que jamais, la place à réserver à notre part de mystère. Topoï retourne l’objectif de notre appareil photo et s’interroge ; et si nous étions en train de redéfinir ce qui constitue l’individu ?

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
French Bashing
27 Novembre
Lundi
12:00

French Bashing

Il suffit de regarder quelques films, séries ou dessins animés hollywoodiens, d’allumer Fox News, d’ouvrir un tabloïd britannique pour y découvrir quelques plaisants stéréotypes sur les Français : leur caractère insupportable, leur mode de vie totalement inadapté au monde moderne et leur ingratitude diplomatique. FRENCH BASHING analyse les stéréotypes qui circulent sur la France et les Français dans le monde quand survient un conflit diplomatique (par exemple la crise irakienne en 2003) ou un scandale politico-sexuel (comme l’arrestation de DSK en 2011).

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Topoï - C'est l'époque qui veut ça
12 Décembre
Mardi
13:30

Topoï - C'est l'époque qui veut ça

Le running - La grand messe

Nos ancêtres, le dimanche matin, se rendaient à la messe, en tenues sobres. Désormais, le dimanche, nos contemporains trottinent dans les parcs et les rues, en tenues criardes : les fidèles sont devenus runners. « Je vais courir » est le mot de l’époque. Car tout le monde court désormais, ou presque : les jeunes et les vieux, les hommes et les femmes, les riches et les pauvres, la droite et la gauche. Et pourtant le running fait souffrir. Et pourtant le running – c’est ce qui le distingue du marathon – est une pratique sans but, il est la réduction du sport à une pure dépense. C’est dire si, dans cette aventure du bout de la rue, le runner court pour courir. Comme si dans nos villes et nos campagnes, où les orgies sont devenues bien prudes, où la guerre n’est plus que le lointain théâtre des « opérations extérieures », où toute consommation, même celle du luxe, est soumise aux lois du développement durable, il manquait cette dépense libre et orgiaque. Et si, plus profondément encore, ces jeunes gens qui veulent être « en forme », ces quadras qui « s’entretiennent », ces seniors qui courent derrière leur jeunesse, étaient le signe galopant de la mutation métaphysique profonde de la modernité ? Topoï trace une route tonique d’un monde qui a disparu, celui de la messe, où l’on n’avait qu’une âme et où l’on devait tout faire pour la sauver, à notre monde, où l’on n’a plus qu’un corps, et où l’on doit tout faire pour le sauver.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions