Thématiques
Émissions A-Z
T
A-Z
Retour à la liste des émissions

Faites entrer l'accusé

Antonio Ferrara, la grande évasion

Faites entrer l 'accusé

Faites entrer l'accusé

Antonio Ferrara, la grande évasion

Synopsis

Le 12 mars 2003, une série d'explosions réveille le quartier de la prison de Fresnes. Les miradors sont pris sous le feu d'un commando d'une douzaine d'hommes munis d'armes de guerre. Ils viennent délivrer un détenu, Antonio Ferrara, dit Nino, 30 ans, fiché au grand banditisme. Mais la cavale de Ferrara sera brève : il est arrêté quatre mois après sa spectaculaire évasion. Son procès, en 2008, est marqué par ses réparties, ses numéros de charme et une bagarre générale. Il est condamné à dix-sept ans de prison, réduits à douze en appel.

Prochaine diffusion Mercredi 23 Août à 22:30 | Durée: 00:01:30

Rediffusions

Samedi 26 Août à 11:00 | Lundi 28 Août à 00:30 | Lundi 28 Août à 00:30
Retour à la liste des émissions
Partager cette émission

Voir aussi

Faites entrer l'accusé
23 Juillet
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Ulrich Muenstermann, l'homme qui avait peur des femmes

En mai 1989, Sylvie Bâton, 24 ans, est retrouvée morte dans sa baignoire, les poignets et les chevilles attachés, le visage déformé par les coups. L'étudiante en lettres domiciliée à Sauvigny-le-Bois, dans l'Yonne, a été violée, frappée et étouffée dans la maison de gardien qu'elle occupait avec son petit ami. Son frère est placé sous surveillance par les gendarmes mais il est vite innocenté. L'ancien locataire, qui avait gardé une clef, est lui aussi soupçonné avant d'être à son tour mis hors de cause. Les enquêteurs étudient la piste d'un tueur en série.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
30 Juillet
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Le magot de Marcelle Bouvard

Le 16 avril 2006, dimanche de Pâques, des gendarmes se rendent chez Marcelle Bouvard, une vieille dame qui habite le petit village de Ladoix-Serrigny, en Bourgogne, pour lui rapporter son portefeuille. Trouvant porte close, la patrouille s’apprête à repartir lorsqu’elle remarque que le garage est entrouvert. A l’intérieur, la septuagénaire gît sur le sol. Sa tête est ensanglantée. L’autopsie révèle que la victime a été violemment frappée avec un objet contondant.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
31 Juillet
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Robert Le Dinh, le Saint élu et ses adeptes

Robert Le Dinh, dit Tang ou encore le «grand consolateur» ou le «Saint Elu», est un homme qui a de l'assurance, du bagou, du charisme. Pour ses amis, une cinquantaine de fidèles qui l'ont suivi jusque dans un petit village de l'Ariège, il était le nouveau messie. Pour lui, ils ont travaillé sans relâche, acceptant les privations et les dons généreux telles «la dîme au roi», cet impôt qu'ils versent tous les mois à Tang. Pendant des années, adultes et enfants ont suivi son enseignement et ses prédictions. Le 30 avril 2007, un couple a osé briser le silence, détaillant comment, pendant plus de vingt ans, ils ont obéi aveuglément.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
7 Août
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

François Légeret, Noël tragique à Vevey

Le 4 janvier 2006, Ruth Légeret et Marina Studer sont retrouvées mortes au sous-sol d'une villa de Vevey, en Suisse. Le drame remonte visiblement à plusieurs jours. Et si rien n'a été volé dans la maison, Marie-José, la fille de Ruth, semble avoir disparu. Retour sur une affaire complexe, en compagnie de proches des victimes et de policiers, qui a conduit à la condamnation à la réclusion à perpétuité du fils adoptif de Ruth Légeret.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
19 Août
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

Henri Pacchioni, pour les yeux d'Emilie

Le 29 mai 1989, la mère de Michèle Moriame signale la disparition de sa fille âgée de 32 ans au commissariat de Marignane. Elle n'a plus de nouvelles depuis deux mois. Mère d'une petite fille handicapée mentale, Emilie, Michèle Moriame était séparée du père, Henri Pacchioni et s'apprêtait à épouser son nouveau compagnon. Les soupçons des enquêteurs se portent immédiatement sur l'ex-conjoint avec qui la disparue entretenait une relation houleuse. Ce dernier ne tarde pas à passer aux aveux.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
20 Août
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Joseph Messina, mortelle jalousie

Dix-neuf ans après le double assassinat commis par le Savoyard Joseph Messina, la journaliste rouvre le dossier de ce crime passionnel commis le 10 septembre 1993 et qui a coûté la vie à Magali Ferrand et à son amant, Thierry, froidement abattus de plusieurs balles de colt 45. A l'époque, l'affaire avait bouleversé la population locale. Joseph Messina avait envoyé quatre-vingt pages manuscrites au procureur dans lesquelles il expliquait en détails les raisons de son geste et comment il avait abattu son ex-femme. Des témoins de l'enquête, voisins, policiers, avocats et des experts psychiatres évoquent la personnalité de mari violent et jaloux, obsédé par l'idée que sa femme le trompe avec d'autres hommes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
30 Août
Mercredi
22:30

Faites entrer l'accusé

Le pacte de sang

Le 16 avril 1997, le corps d'un homme est retrouvé dans un parc d'Amsterdam, lardé de coups de couteau. La police découvre qu'il s'agit de José Martins, un Français d'origine portugaise. Un témoignage met la brigade criminelle sur la piste d'une série d'exécutions. Peu à peu, les policiers rassemblent les pièces d'un puzzle macabre qui va les mener à Fafe, au Portugal. Tout a commencé là, en 1994, quand une riche notable a commandité le meurtre de son mari.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
21 Juin
Mercredi
22:30

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
24 Juin
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Juin
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Nadir Sedrati, le dépeceur du canal

Escroc notoire, usurpateur hors pair, Nadir Sedrati est aussi un tueur machiavélique. En 1999, il a tué et dépecé ses anciens codétenus, puis jeté leurs morceaux dans un canal près de Nancy. Une enquête moderne, s'appuyant sur le travail de la police scientifique, a permis de démasquer celui que la presse avait surnommé «le dépeceur du canal». Ce document revient sur son parcours, avec les interventions du commissaire Claude Godfrin, des commandants Gérard Werguet et Jérôme Finance, de Gérard Welzer et Alexandre Bouthier, avocats de Nadir Sedrati, de François Robinet, avocat de la famille de Gérard Steil, du docteur Patrick Peton, médecin légiste, du docteur Pascal Kintz, toxicologue, de Jean-Jacques Delemarle, restaurateur de la main, et de Francis Boquel, psychiatre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
26 Juin
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
26 Juin
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
28 Juin
Mercredi
22:30

Faites entrer l'accusé

L'affaire Alain Lamare, état de démence

C'est en 1978 que sévit celui qu'on surnomme «le tueur fou de l'Oise». Alain Lamare, gendarme modèle, se tranforme en dangereux criminel : vols de voitures, braquages, agressions, assassinats se succèdent. Policiers et gendarmes se mobilisent et se font la guerre pour l'arrêter. Alain Lamare, pendant ce temps, joue au chat et à la souris avec les enquêteurs. Il sème des indices évidents, comme s'il voulait se faire prendre. Lorsque cela arrive, il est jugé schizophrène, donc irresponsable. Les intervenants de l'époque, membres des forces de l'ordre, experts et avocats, témoignent de cette affaire qui a défrayé la chronique en son temps. Avec le concours, notamment, de Jean Pineau, capitaine de gendarmerie, Daniel Neveu, inspecteur de police, Georges Kiejman, avocat, et Yvan Stefanovitch, auteur d'«Un assassin au-dessus de tout soupçon».

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Juillet
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

L'affaire Alain Lamare, état de démence

C'est en 1978 que sévit celui qu'on surnomme «le tueur fou de l'Oise». Alain Lamare, gendarme modèle, se tranforme en dangereux criminel : vols de voitures, braquages, agressions, assassinats se succèdent. Policiers et gendarmes se mobilisent et se font la guerre pour l'arrêter. Alain Lamare, pendant ce temps, joue au chat et à la souris avec les enquêteurs. Il sème des indices évidents, comme s'il voulait se faire prendre. Lorsque cela arrive, il est jugé schizophrène, donc irresponsable. Les intervenants de l'époque, membres des forces de l'ordre, experts et avocats, témoignent de cette affaire qui a défrayé la chronique en son temps. Avec le concours, notamment, de Jean Pineau, capitaine de gendarmerie, Daniel Neveu, inspecteur de police, Georges Kiejman, avocat, et Yvan Stefanovitch, auteur d'«Un assassin au-dessus de tout soupçon».

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
2 Juillet
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
3 Juillet
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

L'affaire Alain Lamare, état de démence

C'est en 1978 que sévit celui qu'on surnomme «le tueur fou de l'Oise». Alain Lamare, gendarme modèle, se tranforme en dangereux criminel : vols de voitures, braquages, agressions, assassinats se succèdent. Policiers et gendarmes se mobilisent et se font la guerre pour l'arrêter. Alain Lamare, pendant ce temps, joue au chat et à la souris avec les enquêteurs. Il sème des indices évidents, comme s'il voulait se faire prendre. Lorsque cela arrive, il est jugé schizophrène, donc irresponsable. Les intervenants de l'époque, membres des forces de l'ordre, experts et avocats, témoignent de cette affaire qui a défrayé la chronique en son temps. Avec le concours, notamment, de Jean Pineau, capitaine de gendarmerie, Daniel Neveu, inspecteur de police, Georges Kiejman, avocat, et Yvan Stefanovitch, auteur d'«Un assassin au-dessus de tout soupçon».

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
3 Juillet
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

L'affaire Alain Lamare, état de démence

C'est en 1978 que sévit celui qu'on surnomme «le tueur fou de l'Oise». Alain Lamare, gendarme modèle, se tranforme en dangereux criminel : vols de voitures, braquages, agressions, assassinats se succèdent. Policiers et gendarmes se mobilisent et se font la guerre pour l'arrêter. Alain Lamare, pendant ce temps, joue au chat et à la souris avec les enquêteurs. Il sème des indices évidents, comme s'il voulait se faire prendre. Lorsque cela arrive, il est jugé schizophrène, donc irresponsable. Les intervenants de l'époque, membres des forces de l'ordre, experts et avocats, témoignent de cette affaire qui a défrayé la chronique en son temps. Avec le concours, notamment, de Jean Pineau, capitaine de gendarmerie, Daniel Neveu, inspecteur de police, Georges Kiejman, avocat, et Yvan Stefanovitch, auteur d'«Un assassin au-dessus de tout soupçon».

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
5 Juillet
Mercredi
22:30

Faites entrer l'accusé

Marc Machin, les meurtres du pont de Neuilly

Le 1er décembre 2001, Marie-Agnès Bedot, une mère de famille de 45 ans, est retrouvée assassinée de plusieurs coups de couteau sur le pont de Neuilly. Marc Machin, 19 ans, est suspecté du meurtre. Le jeune homme clame pourtant son innocence. A son procès, il est condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle. Le 22 mai 2002, le corps de Maria-Judite Araujo est retrouvé sans vie sur le pont de Neuilly. Mais le lien entre les deux affaires, qui pourrait innocenter Marc Machin, est loin d'être évident pour le juge.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
8 Juillet
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

Marc Machin, les meurtres du pont de Neuilly

Le 1er décembre 2001, Marie-Agnès Bedot, une mère de famille de 45 ans, est retrouvée assassinée de plusieurs coups de couteau sur le pont de Neuilly. Marc Machin, 19 ans, est suspecté du meurtre. Le jeune homme clame pourtant son innocence. A son procès, il est condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle. Le 22 mai 2002, le corps de Maria-Judite Araujo est retrouvé sans vie sur le pont de Neuilly. Mais le lien entre les deux affaires, qui pourrait innocenter Marc Machin, est loin d'être évident pour le juge.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
9 Juillet
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

L'affaire Alain Lamare, état de démence

C'est en 1978 que sévit celui qu'on surnomme «le tueur fou de l'Oise». Alain Lamare, gendarme modèle, se tranforme en dangereux criminel : vols de voitures, braquages, agressions, assassinats se succèdent. Policiers et gendarmes se mobilisent et se font la guerre pour l'arrêter. Alain Lamare, pendant ce temps, joue au chat et à la souris avec les enquêteurs. Il sème des indices évidents, comme s'il voulait se faire prendre. Lorsque cela arrive, il est jugé schizophrène, donc irresponsable. Les intervenants de l'époque, membres des forces de l'ordre, experts et avocats, témoignent de cette affaire qui a défrayé la chronique en son temps. Avec le concours, notamment, de Jean Pineau, capitaine de gendarmerie, Daniel Neveu, inspecteur de police, Georges Kiejman, avocat, et Yvan Stefanovitch, auteur d'«Un assassin au-dessus de tout soupçon».

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
10 Juillet
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Marc Machin, les meurtres du pont de Neuilly

Le 1er décembre 2001, Marie-Agnès Bedot, une mère de famille de 45 ans, est retrouvée assassinée de plusieurs coups de couteau sur le pont de Neuilly. Marc Machin, 19 ans, est suspecté du meurtre. Le jeune homme clame pourtant son innocence. A son procès, il est condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle. Le 22 mai 2002, le corps de Maria-Judite Araujo est retrouvé sans vie sur le pont de Neuilly. Mais le lien entre les deux affaires, qui pourrait innocenter Marc Machin, est loin d'être évident pour le juge.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
16 Juillet
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Marc Machin, les meurtres du pont de Neuilly

Le 1er décembre 2001, Marie-Agnès Bedot, une mère de famille de 45 ans, est retrouvée assassinée de plusieurs coups de couteau sur le pont de Neuilly. Marc Machin, 19 ans, est suspecté du meurtre. Le jeune homme clame pourtant son innocence. A son procès, il est condamné à dix-huit ans de réclusion criminelle. Le 22 mai 2002, le corps de Maria-Judite Araujo est retrouvé sans vie sur le pont de Neuilly. Mais le lien entre les deux affaires, qui pourrait innocenter Marc Machin, est loin d'être évident pour le juge.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Afficher +

Voir toutes les émissions