Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Les sept merveilles du monde industriel

Le transcontinental américain

Les sept merveilles du monde industriel

Le transcontinental américain

Synopsis

En 1863, en pleine guerre de Sécession, le président Lincoln lance le chantier du train Transcontinental, qui doit relier la côte Est à la côte Ouest des Etats-Unis. A Sacramento, en Californie, quatre négociants audacieux relèvent le défi. Ils rassemblent un pactole de départ, engagent un ingénieur brillant et des ouvriers chinois avant de se lancer à l'assaut de la Sierra Nevada, qui culmine à 4000 mètres. Cette aventure va durer six ans et coûter la vie à plus de 2000 hommes.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Juger Pétain
25 Août
Samedi
05:00

Juger Pétain

Acte 2

En s’appuyant sur les minutes officielles du procès et le florilège des articles que lui consacrèrent les plus belles plumes de l’époque (Albert Camus, François Mauriac, Joseph Kessel…) Juger Pétain reconstitue ce procès monumental, si central dans la mémoire nationale qu’il n’a jamais cessé d’être rejugé depuis 65 ans. Du procès Pétain, subsistent deux sources d’archives magnifiques et passionnantes. Les images muettes, tournées dans l’enceinte de la très somptueuse première chambre de la Cour d’Appel (une quarantaine de minutes) et les minutes publiées au Journal officiel qui reproduisent l’intégralité des propos tenus pendant les trois semaines de son déroulement. Jusqu’aujourd’hui ces deux archives ont vécu une existence séparée, autonome, qui donnait le sentiment d’une expression inachevée. Les images se bornaient à illustrer furtivement les films relatifs à la Libération ou à la Collaboration. Les minutes étaient le pain de l’historien et du rat de bibliothèque (2500 pages quand même ! D’une densité et d’une richesse exceptionnelle). Or, grâce au procédé de sonorisation développé par l’Ircam il est maintenant possible de les unir, de les faire se correspondre et ce faisant de leur redonner la vie, le sel, la force des débats qui trois semaines durant, tinrent la France et les Français tout juste libérés, au chevet de leur histoire immédiate.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Histoire
Deux bombes pour une espionne
6 Septembre
Jeudi
11:30

Deux bombes pour une espionne

En 1939, à la demande de scientifiques pacifiques (dont Einstein), les Etats-Unis décident de mettre au point la bombe atomique pour devancer la folie destructrice d’Hitler : c’est le projet Manhattan. L’URSS se rendant compte de l’avancée des USA sur la mise au point de la bombe, n’a plus qu’une seule issue pour rivaliser avec l’occident : voler les plans de la bombe. Pour ce faire, l’URSS recrute en 1941 une espionne russe, Elisabeth Zaroubine, dont la mission plus large que le simple vol de documents est de monter un réseau sur le sol américain capable d’influencer les événements et d’agir sur l’opinion publique en s’appuyant notamment sur des personnalités favorables à l’URSS… C’est ainsi que cette espionne va infiltrer les réseaux des intellectuels et des scientifiques, notamment Einstein et Oppenheimer, tous deux très sensibles aux idées communistes. L’équipe d’Oppenheimer, constituée d’européens pacifistes, ne sera pas longue à convaincre de partager les plans de la bombe pour éviter qu’ils ne soient dans les mains d’une seule puissance… Elisabeth Zaroubine réussira même à faire intégrer à l’équipe du projet Manhattan des chercheurs acquis à la cause de l’URSS et qui se chargeront de la fuite des documents de 1943 à 1945… C’est ainsi que le 29 août 1949, en faisant exploser une bombe au Kazakhstan, l’URSS va révéler aux USA qu’elle est aussi une puissance nucléaire.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Histoire
Gladiateurs
7 Septembre
Vendredi
13:30

Gladiateurs

Le Colisée de Rome, l'un des édifices les plus imposants de l'Antiquité, fut construit en moins de dix ans sous Vespasien et inauguré par Titus en 80 après Jésus-Christ. L'arène pouvait accueillir 87 000 spectateurs, qui venaient assister aux combats de gladiateurs. Ceux-ci menaient une vie plus enviable qu'on ne le croit généralement. En effet, leur valeur marchande leur garantissait de ne pas être tués systématiquement dans l'arène. Ils bénéficiaient par ailleurs d'une grande notoriété et certains, les plus connus, menaient une intense vie mondaine. Ce document retrace en images de synthèse l'histoire de la construction du Colisée et le destin de deux gladiateurs, Verus et Priscius.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Histoire

Voir toutes les émissions