Thématiques
Émissions A-Z
T
A-Z
Retour à la liste des émissions

Faites entrer l'accusé

Roland Cazaux, le chat

Faites entrer l 'accusé

Faites entrer l'accusé

Roland Cazaux, le chat

Synopsis

En 2002, Roland Cazaux, un contremaître soudeur de 43 ans, marié et père de deux enfants, a reconnu un nombre record de 46 viols et agressions sexuelles en une quinzaine d'années. Celui que l'on surnommait «le chat», en raison de son agilité, dans les régions du Sud-Ouest de la France où il opérait, passait par les toits et les balcons pour pénétrer dans le domicile de ses victimes et les agresser dans leur sommeil. Selon la police, son objectif était toujours le viol : il n'a été reconnu coupable d'aucun meurtre. Jugé le 28 novembre 2005 à Bordeaux, il a été condamné à quatorze ans de réclusion criminelle. Christophe Hondelatte revient sur les grandes lignes de cette affaire qui avait épouvanté la région.

Prochaine diffusion Jeudi 2 Novembre à 02:00 | Durée: 00:01:28

Retour à la liste des émissions
Partager cette émission

Voir aussi

Faites entrer l'accusé
24 Octobre
Mardi
02:00

Faites entrer l'accusé

Nadir Sedrati, le dépeceur du canal

Escroc notoire, usurpateur hors pair, Nadir Sedrati est aussi un tueur machiavélique. En 1999, il a tué et dépecé ses anciens codétenus, puis jeté leurs morceaux dans un canal près de Nancy. Une enquête moderne, s'appuyant sur le travail de la police scientifique, a permis de démasquer celui que la presse avait surnommé «le dépeceur du canal». Ce document revient sur son parcours, avec les interventions du commissaire Claude Godfrin, des commandants Gérard Werguet et Jérôme Finance, de Gérard Welzer et Alexandre Bouthier, avocats de Nadir Sedrati, de François Robinet, avocat de la famille de Gérard Steil, du docteur Patrick Peton, médecin légiste, du docteur Pascal Kintz, toxicologue, de Jean-Jacques Delemarle, restaurateur de la main, et de Francis Boquel, psychiatre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Octobre
Mercredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Magali Guillemot, la mort du petit Lubin

Un documentaire français réalisé par Florent Chevolleau, Bernard Faroux en 2003. Né en octobre 1994, Lubin Duchemin vécut tout juste huit semaines, mais ces huit semaines furent pour lui un véritable calvaire. Le bébé fut en effet sévèrement maltraité et ne survécut pas aux nombreux traumatismes qui lui furent infligés. Les responsables désignés ne sont autres que ses propres parents, Magali Guillemot et Jérôme Duchemin. Lors d'un premier procès, en décembre 2000 à Nanterre, la justice innocente pourtant le père, pour rejeter l'entière culpabilité sur la mère, condamnée à dix ans de réclusion. Magali Guillemot a toujours nié être à l'origine de la mort de son fils et le déroulement des faits demeure opaque. Retour sur une affaire sordide qui fit couler beaucoup d'encre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Octobre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Les petites économies de Claude Clément

Le 3 janvier 2005, plusieurs centaines de personnes se rassemblent devant l‘église de Nailloux, en Haute-Garonne. Venus d'horizons divers, ils assistent aux obsèques de Christian Labouysse, assassiné le 23 décembre 2004 alors qu'il rentrait chez lui. Il est rapidement établi que deux armes ont été utilisées pour l'abattre. Les enquêteurs retrouvent un gant sur la scène de crime mais l'ADN prélevé ne révèle aucun nom. Qui a bien pu vouloir tuer cet entrepreneur très connu dans la région toulousaine ? Ancien militaire de carrière, Labouysse dirigeait une importante société de gardiennage, qui travaillait notamment avec le Zénith de Toulouse, et comptait de nombreuses relations dans le show-biz. Lors de l'enquête, les gendarmes s'intéressent à la personnalité de Claude Clément, un personnage falot qui fut le compagnon de la fille de la victime pendant quinze ans.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
26 Octobre
Jeudi
01:59

Faites entrer l'accusé

L'affaire Alain Lamare, état de démence

C'est en 1978 que sévit celui qu'on surnomme «le tueur fou de l'Oise». Alain Lamare, gendarme modèle, se tranforme en dangereux criminel : vols de voitures, braquages, agressions, assassinats se succèdent. Policiers et gendarmes se mobilisent et se font la guerre pour l'arrêter. Alain Lamare, pendant ce temps, joue au chat et à la souris avec les enquêteurs. Il sème des indices évidents, comme s'il voulait se faire prendre. Lorsque cela arrive, il est jugé schizophrène, donc irresponsable. Les intervenants de l'époque, membres des forces de l'ordre, experts et avocats, témoignent de cette affaire qui a défrayé la chronique en son temps. Avec le concours, notamment, de Jean Pineau, capitaine de gendarmerie, Daniel Neveu, inspecteur de police, Georges Kiejman, avocat, et Yvan Stefanovitch, auteur d'«Un assassin au-dessus de tout soupçon».

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
27 Octobre
Vendredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Arce Montes, l'affaire Caroline Dickinson

Pendant près de vingt ans, Francisco Arce Montes, criminel sexuel multirécidiviste, a enchaîné les agressions. En juillet 1996, il s'est introduit dans une auberge de jeunesse à Pleine-Fougères, en Bretagne, où il a violé et tué une jeune Anglaise de 13 ans, Caroline Dickinson, en France pour un séjour scolaire. Après des années d'enquête, c'est finalement par hasard que Francisco Arce Montes a été confondu grâce à son ADN. En juin 2004, il a été condamné par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à trente ans de réclusion criminelle. De nombreux intervenants s'expriment au sujet de cette affaire en en retraçant les principales étapes. Proches de la victime, policiers, avocats et journalistes témoignent.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
29 Octobre
Dimanche
12:30

Faites entrer l'accusé

La disparition de Christophe Dalmasso

À 34 ans, Christophe Dalmasso possède des biens immobiliers sur la Côte d'Azur et en Corse, une concession automobile qui tourne bien... Mais ce redoutable et riche homme d'affaires cannois disparaît mystérieusement en septembre 2003. Sa voiture est retrouvée carbonisée en bord de mer. Les suspects défilent devant les policiers : la fille de Dalmasso, des Tunisiens, un danseur de rue brésilien spécialiste de capoeira…Ce dernier, accusé du meurtre, prend la fuite. Son procès s'ouvre en mars 2013 en son absence.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
31 Octobre
Mardi
02:00

Faites entrer l'accusé

Emile Louis, les disparues de l'Yonne

L'affaire des disparues de l'Yonne est la plus importante affaire de disparitions que la France ait connue : entre 1977 et 1979, on perd toute trace de sept jeunes filles légèrement déficientes mentalement, toutes pupilles de la DDASS. En novembre 2004, Emile Louis, 70 ans, déjà condamné à plusieurs années de prison à Auxerre et Draguignan pour attentat à la pudeur, est arrêté et condamné à vingt ans de réclusion criminelle. Sur ses indications, la justice retrouve les corps de deux des disparues. Ayant fait appel, Emile Louis a été rejugé. En juin 2006, les douze jurés de la Cour d'appel de Paris ont confirmé une peine identique à la première instance : réclusion criminelle à perpétuité avec peine de sûreté de 18 ans avec dédommagement des familles.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Novembre
Mercredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Marcel Barbeault, le tueur de l'ombre

Au début des années 1970, une série de meurtres ensanglante la ville de Nogent-sur-Oise. Les victimes sont des femmes. Le modus operandi est toujours le même : elles sont repérées à l'avance, traquées alors qu'elles rentrent chez elles après le travail. Elles sont ensuite violentées et tuées. Les meurtres se répètent pendant sept longues années. Et, pendant sept ans, la peur règne sur la ville dès la nuit tombée. L'enquête pour démasquer celui qu'on appelle «le tueur de l'ombre» mobilise des centaines de policiers. Mais il faudra l'arrivée à Nogent d'un investigateur qualifié de «hors pair», pour qu'on arrête Marcel Barbeault. Un homme simple, mari et père modèle, mais un homme qui, quand la nuit tombe, parcourt les rues dans un seul but : tuer.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Novembre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

John Szablewski, du mensonge au meurtre

Le mercredi 28 novembre 2007, John Szablewski contacte la gendarmerie. Sa compagne, Laurence Maille, 36 ans, est disparue. Sortie seule promener le chien, elle n'a pas regagné le domicile conjugal. Les recherches débutent aussitôt. John Szablewski retrace avec les enquêteurs l’emploi du temps de la disparue, confectionne et distribue des avis de recherche. Devant les caméras, l’homme de 29 ans enchaîne les interviews et retourne sur les lieux de la disparition. Le 5 décembre, le corps de Laurence Maille est retrouvé, enterré dans un bois des environs.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
3 Novembre
Vendredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Arnaud Thomas-Chevallier, le meurtre de Maître Flauder

Une nuit de février 1980, le corps de Jean Flauder, notaire, est retrouvé sur le bas-côté d'une route de Meurthe-et-Moselle. Il a été tué de plusieurs balles. Malgré une analyse rigoureuse des dossiers «chauds» de maître Flauder, l'enquête n'aboutira pas. Neuf ans plus tard, Arnaud Thomas-Chevallier, notaire concurrent, confie avoir tué Jean Flauder. Arnaud Thomas-Chevallier est l'archétype du notable de province au-dessus de tout soupçon : notaire, fils d'un bâtonnier, neveu d'un professeur de droit et mari d'un procureur de la République. Il a été condamné lourdement, mais est-il vraiment coupable ? Aujourd'hui, il est libre et espère obtenir la révision de son procès. Arnaud Thomas-Chevallier revient sur l'affaire et expose les éléments qui, selon lui, l'innocentent ainsi que les zones d'ombre de ce dossier.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
8 Novembre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Thierry Saman, le concierge qui en savait trop

Thierry Saman était officiellement concierge dans le 13e arrondissement de Paris. En réalité, l’homme était bien plus que ça. Il menait plusieurs vies. Gardien le jour, Thierry Saman fréquentait le grand banditisme depuis des années, participant notamment à plusieurs braquages sur des dealers. Depuis sa loge, sans que ses « collègues » le sachent, il jouait le rôle d’indicateur pour la police. Le 15 janvier 2003, Thierry Saman a été assassiné. Ses meurtriers, Eric Steger et El Hadi Ghariani, ont été jugés en janvier 2014.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
15 Novembre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Liliane Paolone, la belle de jour

Le 12 mai 2005, les policiers retrouvent Liliane Paolone, âgée de 25 ans, en état de choc, à son domicile. Cette dernière prétend avoir été victime d'une violente agression dans un parking du centre-ville de Saint-Louis, dans le Haut-Rhin. Un certain Christophe Millet l'a prise en stop avant de tenter d'abuser d'elle sous la menace d'un couteau. La jeune femme se serait défendue. Le conducteur a été poignardé à de nombreuses reprises et a été égorgé. Mais les enquêteurs découvrent progressivement que Liliane Paolone a menti sur... toute sa vie !

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
22 Novembre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Bruno Sulak, le charme au poing

En 1980, Bruno Sulak, légionnaire parachutiste déserteur, est arrêté pour avoir cambriolé un supermarché. Un an plus tard, il s’évade de prison. Epris d'action et d'aventure, le braqueur au sourire ravageur enchaîne les hauts faits à visage découvert. En 1984, celui que les médias surnomment l'« Arsène Lupin des bijouteries » écope d’une peine de neuf ans. Un soir de 1985, il meurt, à 29 ans, lors d’une tentative d’évasion à Fleury-Mérogis.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Septembre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

La tuerie de Saint Andéol

Le 30 mai 1995, à Saint-Andéol-le-Château, dans le Rhône, la maison de Vincent et Odette Bébien est ravagée par un gigantesque incendie. Les voisins donnent l'alerte. Les pompiers découvrent les cadavres de Vincent et Odette ainsi que ceux de Vincent-Salvador et Aline, deux de leurs enfants. Une enquête est ouverte. Le médecin légiste établit que les Bébien ont été tués par balles, avant même le départ des flammes. Les policiers, qui reconstituent l'emploi du temps de la petite famille, sont persuadés que le meurtrier connaissait parfaitement leurs habitudes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
25 Septembre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

La tuerie de Saint Andéol

Le 30 mai 1995, à Saint-Andéol-le-Château, dans le Rhône, la maison de Vincent et Odette Bébien est ravagée par un gigantesque incendie. Les voisins donnent l'alerte. Les pompiers découvrent les cadavres de Vincent et Odette ainsi que ceux de Vincent-Salvador et Aline, deux de leurs enfants. Une enquête est ouverte. Le médecin légiste établit que les Bébien ont été tués par balles, avant même le départ des flammes. Les policiers, qui reconstituent l'emploi du temps de la petite famille, sont persuadés que le meurtrier connaissait parfaitement leurs habitudes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
26 Septembre
Mardi
02:00

Faites entrer l'accusé

Geneviève et André Gournier, morts sans ordonnance

André et Geneviève Gournier se sont-ils suicidés le 30 novembre 1999 ou ont-ils été empoisonnés par leur fils avec une injection de Tracrium, une forme de curare utilisée dans les blocs opératoires ? Pour les enquêteurs, cette dernière thèse était la plus crédible. Ils se sont trompés. Après dix ans de marathon judiciaire et une condamnation par les assises de la Loire, Jean-Paul Gournier a finalement été acquitté en 2009 par la cour d'assises du Rhône. La thèse du suicide, techniquement possible, demeure cependant difficile à concevoir. De nombreux témoins et protagonistes de l'enquête évoquent cette affaire complexe.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
27 Septembre
Mercredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Robert Greiner, le pompier criminel

Le 9 décembre 1987, Evelyne Boucher, une lycéenne, a été retrouvée violée puis achevée d'une balle de 22 LR dans un sous-bois. En 1993, six ans après les faits, grâce aux traces biologiques retrouvées sur la victime, la police scientifique isole un ADN. En mai 2002, l'ADN du violeur est versé au Fichier national automatisé des Empreintes génétiques (FNAEG). En 2006, soit 19 ans après le meurtre, il parle enfin ! Cet ADN, c'est celui de Robert Greiner, un pompier de 53 ans. Arrêté, Greiner crie son innocence. Mais devant les assises, l'expertise génétique emporte la conviction des jurés. Greiner finit par concéder qu'il a certainement eu une relation sexuelle avec Evelyne, mais qu'il ne l'a pas tuée. L'accusation balaie l'argument. Robert Greiner est condamné à perpétuité. Le verdict est confirmé en appel.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
27 Septembre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Muller contre Muller

Un soir de novembre 1999, la brigade de recherches de Bouxwiller, dans le Bas-Rhin, reçoit un appel du docteur Jean-Louis Muller. L'homme leur annonce d'une voix blanche que sa femme vient de se suicider. Trente minutes plus tard, les gendarmes arrivent dans le pavillon du couple et découvrent Brigitte baignant dans une mare de sang. À ses pieds, un 357 Magnum. Les enquêteurs s'interrogent : qu'est-ce qu i a pu pousser cette femme de 42 ans, apparemment heureuse, a-t-elle pu mettre fin à ses jours ?

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
28 Septembre
Jeudi
02:00

Faites entrer l'accusé

Jean-Pierre Treiber, l'affaire Giraud / Lherbier

Le 1er novembre 2004, alors qu'elles passent le week-end dans un village de l'Yonne, Katia Lherbier et Géraldine Giraud disparaissent. L'utilisation de leurs cartes bancaires met la police sur la piste de Jean-Pierre Treiber. D'abord accusé de vol et d'enlèvement, ce garde-chasse de 41 ans est mis en examen pour meurtre lorsque les corps des deux jeunes femmes sont retrouvés au fond d'un puisard dans son jardin. Treiber s'est suicidé en 2010, juste avant l'ouverture de son procès.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
29 Septembre
Vendredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Les Frères Konhu, le rocher de Kanumera

Le 6 mai 2002, le corps de Mika Kusama, une touriste japonaise, est retrouvé sur l'île des Pins, en Nouvelle-Calédonie. La jeune femme est défigurée, calcinée et son corps est dissimulé sous des pierres et des branchages. Très vite, les enquêteurs s'intéressent aux deux frères Konhu, propriétaires du terrain où se situe le rocher de Kanumera où a été retrouvée la victime. Didyme et Antoine sont de fait les seules personnes à pouvoir conduire des touristes sur ce fameux rocher. Déjà connus des services de gendarmerie, les deux frères apparaissent vite comme des suspects idéaux.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
30 Septembre
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

Muller contre Muller

Un soir de novembre 1999, la brigade de recherches de Bouxwiller, dans le Bas-Rhin, reçoit un appel du docteur Jean-Louis Muller. L'homme leur annonce d'une voix blanche que sa femme vient de se suicider. Trente minutes plus tard, les gendarmes arrivent dans le pavillon du couple et découvrent Brigitte baignant dans une mare de sang. À ses pieds, un 357 Magnum. Les enquêteurs s'interrogent : qu'est-ce qu i a pu pousser cette femme de 42 ans, apparemment heureuse, a-t-elle pu mettre fin à ses jours ?

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
1 Octobre
Dimanche
12:59

Faites entrer l'accusé

La tuerie de Saint Andéol

Le 30 mai 1995, à Saint-Andéol-le-Château, dans le Rhône, la maison de Vincent et Odette Bébien est ravagée par un gigantesque incendie. Les voisins donnent l'alerte. Les pompiers découvrent les cadavres de Vincent et Odette ainsi que ceux de Vincent-Salvador et Aline, deux de leurs enfants. Une enquête est ouverte. Le médecin légiste établit que les Bébien ont été tués par balles, avant même le départ des flammes. Les policiers, qui reconstituent l'emploi du temps de la petite famille, sont persuadés que le meurtrier connaissait parfaitement leurs habitudes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
2 Octobre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Muller contre Muller

Un soir de novembre 1999, la brigade de recherches de Bouxwiller, dans le Bas-Rhin, reçoit un appel du docteur Jean-Louis Muller. L'homme leur annonce d'une voix blanche que sa femme vient de se suicider. Trente minutes plus tard, les gendarmes arrivent dans le pavillon du couple et découvrent Brigitte baignant dans une mare de sang. À ses pieds, un 357 Magnum. Les enquêteurs s'interrogent : qu'est-ce qu i a pu pousser cette femme de 42 ans, apparemment heureuse, a-t-elle pu mettre fin à ses jours ?

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
3 Octobre
Mardi
02:00

Faites entrer l'accusé

Joël Matencio, le groupe 666

Durant l'été 1976, une véritable psychose règne sur la région de Grenoble. Un groupe terroriste, faction des Brigades rouges, le Groupe 666, enlève et revendique. D'abord un chauffeur de car, Christian, puis une jeune mère célibataire, Muriel. Les mystérieux correspondants réclament 350 millions de francs. Les policiers apprennent très vite que Christian et Muriel sont amants et s'interrogent : et si tout cela n'était qu'un coup monté par les kidnappés eux-mêmes, pour se faire de l'argent facile ? Un mois plus tard, une autre lettre revendique un troisième enlèvement. Celui d'une jeune femme : Olga. Dès lors, une seule priorité : retrouver les otages vivants et mettre le Groupe 666 hors d'état de nuire. Car plus le temps passe, plus ses revendications sont farfelues. Retour sur toute l'affaire qui, en son temps, défraya la chronique.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
4 Octobre
Mercredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Caspar et Beille, meurtre en haute mer

Le 17 août 2006, un trimaran, l'Intermezzo, chavire au large des côtes portugaises. Un navire espagnol se détourne pour repêcher deux Français naufragés, Thierry Beille et Corinne Caspar. Mais l'euphorie du sauvetage tourne vite court. Quand ils récupèrent l'épave du bateau, les policiers découvrent le corps du propriétaire dans la cabine. André le Floc'h, un retraité breton, y est ligoté, lesté d'objets en tout genre : ceinture de plomb, ancres, couvertures. Le médecin légiste est formel : l'homme, qui porte des traces de strangulation, n'est pas mort noyé.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
4 Octobre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Christophe Khider, l'évasion pour obsession

Auteur d'une dizaine braquages, Christophe Khider est aussi connu pour ses spectaculaires tentatives d'évasion, dont une de la prison de Fresnes en hélicoptère, et une échappée retentissante, aux explosifs, de la centrale la plus sécurisée d'Europe. Son nom est également associé à un homicide, celui d'un homme d'affaires de 52 ans, William Masiha, abattu entre deux entrepôts au nord de Paris lors d'une cavale. Khider, lui, a toujours affirmé qu'il s'agissait d'un tragique accident. Le coup de feu serait parti tout seul alors qu'il tentait de s'emparer de la voiture de Masiha.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
5 Octobre
Jeudi
02:00

Faites entrer l'accusé

Claude Nolibe, le calvaire d'un père

Caroline avait 18 ans quand son père, Claude Nolibé, l'a retrouvée étendue dans la cour de leur maison, poignardée en plein cœur. A l'arrivée des secours, cette nuit du 31 juillet 1991, l'homme n'a pas su s'expliquer. Il était couvert de sang : la machine judiciaire s'est enclenchée. Pendant des mois, la justice n'a eu de cesse de prouver la culpabilité du père, tandis que la rumeur l'avait déjà condamné. Il faudra attendre 2001, et le plus grand des hasards, pour que le véritable meurtrier de Caroline Nolibé soit enfin identifié. Il s'agissait de Philippe Guendouze, un homme dont l'âge mental ne dépassait pas 7 ans. Il a été condamné à quinze ans de prison.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
6 Octobre
Vendredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Raoul Becquerel, l'homme qui enlevait les femmes

Le 29 août 2004, une jeune femme porte plainte pour agression au commissariat de Poitiers. A Angoulême, elle a été enlevée et séquestrée par un homme qui l'a violée. Les policiers font le rapprochement avec le viol d'une Bordelaise, en 2001. A l'époque, l'agresseur avait pu être identifié : Raoul Becquerel. L'homme devait être jugé mais, en septembre 2004, il ne s'est pas présenté à son procès à cause d'une erreur de procédure. Raoul Becquerel a désormais tous les gendarmes de France à ses trousses. Après deux nouvelles agressions, il est arrêté par les gendarmes d'une patrouille d'autoroute, qui croient mettre la main sur un voleur de voitures. Raoul Becquerel a été condamné en mars 2008, devant la cour d'assises de Beauvais, à la réclusion criminelle à perpétuité.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
7 Octobre
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

Christophe Khider, l'évasion pour obsession

Auteur d'une dizaine braquages, Christophe Khider est aussi connu pour ses spectaculaires tentatives d'évasion, dont une de la prison de Fresnes en hélicoptère, et une échappée retentissante, aux explosifs, de la centrale la plus sécurisée d'Europe. Son nom est également associé à un homicide, celui d'un homme d'affaires de 52 ans, William Masiha, abattu entre deux entrepôts au nord de Paris lors d'une cavale. Khider, lui, a toujours affirmé qu'il s'agissait d'un tragique accident. Le coup de feu serait parti tout seul alors qu'il tentait de s'emparer de la voiture de Masiha.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
8 Octobre
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Muller contre Muller

Un soir de novembre 1999, la brigade de recherches de Bouxwiller, dans le Bas-Rhin, reçoit un appel du docteur Jean-Louis Muller. L'homme leur annonce d'une voix blanche que sa femme vient de se suicider. Trente minutes plus tard, les gendarmes arrivent dans le pavillon du couple et découvrent Brigitte baignant dans une mare de sang. À ses pieds, un 357 Magnum. Les enquêteurs s'interrogent : qu'est-ce qu i a pu pousser cette femme de 42 ans, apparemment heureuse, a-t-elle pu mettre fin à ses jours ?

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
9 Octobre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Christophe Khider, l'évasion pour obsession

Auteur d'une dizaine braquages, Christophe Khider est aussi connu pour ses spectaculaires tentatives d'évasion, dont une de la prison de Fresnes en hélicoptère, et une échappée retentissante, aux explosifs, de la centrale la plus sécurisée d'Europe. Son nom est également associé à un homicide, celui d'un homme d'affaires de 52 ans, William Masiha, abattu entre deux entrepôts au nord de Paris lors d'une cavale. Khider, lui, a toujours affirmé qu'il s'agissait d'un tragique accident. Le coup de feu serait parti tout seul alors qu'il tentait de s'emparer de la voiture de Masiha.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
9 Octobre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Christophe Khider, l'évasion pour obsession

Auteur d'une dizaine braquages, Christophe Khider est aussi connu pour ses spectaculaires tentatives d'évasion, dont une de la prison de Fresnes en hélicoptère, et une échappée retentissante, aux explosifs, de la centrale la plus sécurisée d'Europe. Son nom est également associé à un homicide, celui d'un homme d'affaires de 52 ans, William Masiha, abattu entre deux entrepôts au nord de Paris lors d'une cavale. Khider, lui, a toujours affirmé qu'il s'agissait d'un tragique accident. Le coup de feu serait parti tout seul alors qu'il tentait de s'emparer de la voiture de Masiha.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
10 Octobre
Mardi
02:00

Faites entrer l'accusé

Rémy Roy, l'assassin du Minitel

Gilbert Duquesnoy, connu en tant que «mage Nathaniel», son nom d'astrologue, a été retrouvé mort le 22 octobre 1990 dans sa maison de Champigny-sur-Marne. La police apprend que la PJ de Versailles enquête sur une affaire similaire. Paul Bernard, un homosexuel, a été assassiné dans l'Essonne. Le 8 octobre 1991, un autre gay est agressé à Villeneuve-Saint-Georges. Blessé, il raconte qu'il a rencontré son agresseur sur une messagerie. Les enquêteurs remontent la piste de Rémy Roy, un père de famille inconnu des services de police. En garde à vue, il se pose en victime : il n'a jamais voulu tuer, ces hommes lui ont fait des avances au cours de rendez-vous qu'il pensait professionnels, il n'est pas gay. Rémy Roy est envoyé devant la cour d'assises du Val-de-Marne le 26 juin 1996. Il écope de la réclusion criminelle à perpétuité.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
11 Octobre
Mercredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Duel sous les tropiques

A la fin des années 1990, Orlando Capozzi se lance dans l'immobilier dans les Caraïbes. Un projet gigantesque l'oblige à s'associer en 2000 avec Michel Malon, un autre Français. Quand Capozzi commence à soupçonner Malon de l'arnaquer, la situation s'envenime. Le 15 septembre 2003, Orlando Capozzi est abattu de trois balles dans sa voiture à Cassis. La police soupçonne Michel Malon et deux de ses complices, Christian Spadoni et Yves Giustiniani. Malon, Spadoni et Giustiniani se retrouvent devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence. Spadoni assume toute la responsabilité du crime. Giustiniani écope de huit ans de prison, Spadoni de vingt et Michel Malon est acquitté. Le parquet fait immédiatement appel. En novembre 2010, Yves Giustiniani est condamné à dix ans de réclusion criminelle, Michel Malon à quinze ans.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
11 Octobre
Mercredi
21:00

Faites entrer l'accusé

Chantal Ternik, variations sur un suicide

3 avril 2003. Les fils de Chantal Ternik la découvrent pendue dans sa villa de Sanary-sur-Mer. Mère de famille, elle souffrait de profonds épisodes dépressifs. Le médecin légiste n'ayant relevé aucun élément suspect, l'enquête conclut rapidement au suicide. Mais pour le père et le frère de Chantal, cela ne tient pas. Ils sont convaincus que quelqu'un l'a poussée à se supprimer, ou bien a maquillé un crime en suicide.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
12 Octobre
Jeudi
02:00

Faites entrer l'accusé

Béatrice Edouin, femme fatale

En 1998, Béatrice Edouin séduit Claude Bichet, patron d'une société de déménagement à Beausoleil, près de Monaco. Il quitte sa femme pour suivre sa maîtresse et vit avec elle une histoire aussi passionnée qu'orageuse. Le 10 avril 2001, Claude disparaît. Sa famille est persuadée que Béatrice a voulu le supprimer. Ce que l'enquête ne tarde pas à démontrer, notamment grâce au témoignage d'un proche de la victime à qui la suspecte s'est confiée lors d'une soirée en boîte de nuit.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
13 Octobre
Vendredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Florence Rey, Audry Maupin, tueurs nés ?

En octobre 1994, à Paris, Florence Rey et Audry Maupin, la vingtaine, deux jeunes amants de bonne famille, dérobent des armes à la pré-fourrière de la porte de Pantin avant d'être arrêtés place de la Nation à bord d'un taxi qu'ils ont pris en otage. Une fusillade éclate : le chauffeur de taxi et deux policiers sont tués. Le couple parvient à prendre la fuite en prenant un autre automobiliste en otage. A Vincennes, un motard qui les suivait est abattu. Un autre tire sur Maupin et le tue. Arrêtée, Florence Rey est condamnée à vingt ans de réclusion criminelle. Pierre Ottavi, alors chef de la sécurité publique, et Philippe Massoni, ancien préfet de police, reviennent sur l'affaire. Le père d'Audry accepte également de parler de son fils et du drame.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
14 Octobre
Samedi
11:00

Faites entrer l'accusé

Chantal Ternik, variations sur un suicide

3 avril 2003. Les fils de Chantal Ternik la découvrent pendue dans sa villa de Sanary-sur-Mer. Mère de famille, elle souffrait de profonds épisodes dépressifs. Le médecin légiste n'ayant relevé aucun élément suspect, l'enquête conclut rapidement au suicide. Mais pour le père et le frère de Chantal, cela ne tient pas. Ils sont convaincus que quelqu'un l'a poussée à se supprimer, ou bien a maquillé un crime en suicide.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
15 Octobre
Dimanche
13:02

Faites entrer l'accusé

Christophe Khider, l'évasion pour obsession

Auteur d'une dizaine braquages, Christophe Khider est aussi connu pour ses spectaculaires tentatives d'évasion, dont une de la prison de Fresnes en hélicoptère, et une échappée retentissante, aux explosifs, de la centrale la plus sécurisée d'Europe. Son nom est également associé à un homicide, celui d'un homme d'affaires de 52 ans, William Masiha, abattu entre deux entrepôts au nord de Paris lors d'une cavale. Khider, lui, a toujours affirmé qu'il s'agissait d'un tragique accident. Le coup de feu serait parti tout seul alors qu'il tentait de s'emparer de la voiture de Masiha.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
16 Octobre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Chantal Ternik, variations sur un suicide

3 avril 2003. Les fils de Chantal Ternik la découvrent pendue dans sa villa de Sanary-sur-Mer. Mère de famille, elle souffrait de profonds épisodes dépressifs. Le médecin légiste n'ayant relevé aucun élément suspect, l'enquête conclut rapidement au suicide. Mais pour le père et le frère de Chantal, cela ne tient pas. Ils sont convaincus que quelqu'un l'a poussée à se supprimer, ou bien a maquillé un crime en suicide.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
16 Octobre
Lundi
00:30

Faites entrer l'accusé

Chantal Ternik, variations sur un suicide

3 avril 2003. Les fils de Chantal Ternik la découvrent pendue dans sa villa de Sanary-sur-Mer. Mère de famille, elle souffrait de profonds épisodes dépressifs. Le médecin légiste n'ayant relevé aucun élément suspect, l'enquête conclut rapidement au suicide. Mais pour le père et le frère de Chantal, cela ne tient pas. Ils sont convaincus que quelqu'un l'a poussée à se supprimer, ou bien a maquillé un crime en suicide.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
17 Octobre
Mardi
02:00

Faites entrer l'accusé

Human Bomb, prise d'otages à la maternelle

Le 15 mai 1993, un peu avant 7h du matin, deux commandos de l’unité d’élite du RAID sont à l’école maternelle du Commandant Charcot, à Neuilly. Trois balles atteignent l’homme couché au sol, sa mort est instantanée. Sa “neutralisation” est l’épilogue d’une terrible prise d’otages qui a mobilisé les médias et angoissé la France entière.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
18 Octobre
Mercredi
02:00

Faites entrer l'accusé

La disparition du Pasteur Doucé

Jeudi 19 juillet 1990. Joseph Doucé, pasteur homosexuel des marginaux, des transsexuels, des sadomasochistes et aussi des pédophiles, - qu'il accueille au «Centre du Christ libérateur», un lieu de réconciliation pour les exclus du christianisme -, rentre chez lui, où il est attendu par son compagnon, Guy Bondar. Une heure plus tard, il est emmené par deux policiers. Il ne reviendra jamais. Treize jours après sa disparition, les journaux révèlent que Joseph Doucé était suivi par les Renseignements Généraux. Ils parlent de «réseaux pédophiles» et s'interrogent sur ceux qui auraient eu de bonnes raisons de vouloir le faire disparaître. On dit que Joseph Doucé aurait possédé un fichier de près de 10 000 noms. Des personnalités du monde politique et du show-business y auraient figuré.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
19 Octobre
Jeudi
02:00

Faites entrer l'accusé

Alfredo Stranieri, voleur de vies

Un quadruple meurtre et une tentative d'homicide, doublés d'escroqueries et de recels : le parcours d'Alfredo Stranieri est truffé d'arnaques en tout genre et d'un goût très sûr pour les changements d'identité. Rien ne le destinait, pourtant, à devenir un tueur en série, lui qui a accompli toute sa vie des coups en douce. Repéré par la justice, Alfredo Stranieri a été accusé d'avoir assassiné deux couples dont il a repris les affaires pour les gérer ensuite frauduleusement, et d'avoir tenté de tuer le propriétaire d'une Jaguar qu'il convoitait. En 2003, Alfredo Stranieri a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans. Retour sur une affaire qui, si elle a mis du temps à être dévoilée, a ensuite défrayé la chronique.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
20 Octobre
Vendredi
02:00

Faites entrer l'accusé

Pierre Dubois, meurtre au collège

Le 21 avril 1993, la principale du collège Pierre Brossolette, à Troyes, est retrouvée morte dans son bureau. Denise Descaves gît allongée sur le dos, étranglée avec le cordon de son téléphone, un coupe-papier planté dans l'abdomen. Les policiers fouillent les lieux. Dans une poubelle, ils retrouvent une copie déchirée d'un rapport accablant mettant en cause les manquements de son principal adjoint, Pierre Dubois. Interrogés, les proches de la victime confirment que Pierre Dubois était connu pour ses relations houleuses avec sa supérieure. Placé en garde à vue, Pierre Dubois avoue le meurtre, avant de se rétracter et d'être remis en liberté. Ses aveux ne concordent pas dans les détails avec les constatations des enquêteurs. Mais quatre ans plus tard, en avril 1997, à la suite de nouvelles expertises, Pierre Dubois est interpellé.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Faites entrer l'accusé
22 Octobre
Dimanche
13:00

Faites entrer l'accusé

Chantal Ternik, variations sur un suicide

3 avril 2003. Les fils de Chantal Ternik la découvrent pendue dans sa villa de Sanary-sur-Mer. Mère de famille, elle souffrait de profonds épisodes dépressifs. Le médecin légiste n'ayant relevé aucun élément suspect, l'enquête conclut rapidement au suicide. Mais pour le père et le frère de Chantal, cela ne tient pas. Ils sont convaincus que quelqu'un l'a poussée à se supprimer, ou bien a maquillé un crime en suicide.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Afficher +

Voir toutes les émissions