Thématiques
Émissions A-Z
T
A-Z
Retour à la liste des émissions

Corsica Story - Une histoire de la violence

Corsica Story - Une histoire de la violence

Réalisateur :

Jérôme Pierrat, Agnès PIZZINI

Synopsis

« Corse, la poudrière », « Corse, île de violence », « Le crépuscule des Corses », titraient les journaux après l’assassinat de l’avocat Antoine Solaccaro. Avec 15 homicides et 8 tentatives pour 310 000 habitants, la Corse est aujourd’hui la région la plus criminogène d’Europe. Depuis quelques années, on assiste en effet à une escalade de la violence et une dérive meurtrière sur l’île de beauté. Les règlements de compte se multiplient et les nuits bleues ont repris de plus belle. L’île de beauté apparaît aujourd’hui comme un lieu de troubles et d’insurrection. Comme une terre d’anarchie, une terre de violence, où la force semble primer sur le droit, où le port d’armes est considéré comme un honneur ou une banalité. La Corse a toujours revêtu un caractère d’exception dans l’ensemble français, a toujours véhiculé l’image d’une île indomptable et explosive. Jugements négatifs, incompréhension, déni de culture, oppression et domination, tel a été le lot séculaire de la Corse, de ce petit peuple meurtri par l’histoire. Les Corses ont-ils développé une propension à la violence ? Sur ce minuscule bout de terre, beauté et violence semblent inextricablement liées.

Prochaine diffusion Lundi 7 Août à 10:00 | Durée: 00:01:00

Retour à la liste des émissions
Partager cette émission

Voir aussi

Le fabuleux destin d'Élisabeth Vigée Le Brun, peintre de Marie-Antoinette
27 Juillet
Jeudi
12:00

Le fabuleux destin d'Élisabeth Vigée Le Brun, peintre de Marie-Antoinette

Partie 1

À une époque où la peinture relève presque exclusivement de la sphère masculine, Élisabeth Vigée Le Brun s'impose comme l'une des meilleures portraitistes de son temps, elle "qui savait si bien embellir les visages et exprimer les âmes", confie une spécialiste. Enfant prodige formée par son père, elle a débuté à 14 ans. "Regard perdu". Alors que nobles et bourgeois veulent posséder leurs portraits, son talent est recherché. Belle, elle suscite le désir. Pour éviter les regards appuyés des sujets masculins, elle invente le "regard perdu", où le modèle fixe le lointain. Un effet romantique qu'elle crée et qui lui assure le succès. En 1778, elle devient la peintre de Marie-Antoinette. L'artiste sait adoucir les défauts de la reine. Avant la Révolution, Élisabeth Vigée Le Brun fuit la France. Durant cet exil de treize ans, elle se rend en Italie, en Autriche, en Angleterre, en Suisse, en Russie. Les cours d'Europe la sollicitent, mais elle conserve sa liberté quand elle refuse de réaliser le portrait du pape Pie VI qui veut lui imposer de travailler voilée. Cette ambitieuse excelle aussi dans la peinture d'histoire, genre pourtant réservé aux hommes. Le film brosse le portrait de cette peintre d'exception que l'histoire, écrite au masculin, fit longtemps passer au second plan. Fondé sur ses mémoires et alternant scènes de fiction, archives, et témoignages de spécialistes, il nous éclaire sur cet extraordinaire destin et sur la modernité du regard de l'artiste.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
100 jours à Molenbeek
30 Juillet
Dimanche
11:00

100 jours à Molenbeek

Molenbeek - 1

Pendant trois mois, le journaliste flamand Eric Goens a enquêté à Molenbeek, commune pauvre de Bruxelles où se cotoient 140 nationalités différentes.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
L'Ère de l'homme
30 Juillet
Dimanche
00:30

L'Ère de l'homme

Le monde est entré dans une nouvelle ère. On l’appelle l’Anthropocène ou L’ÈRE DE L’HOMME. Après une lutte millénaire pour se préserver des aléas de la nature et la domestiquer, l’homme moderne est devenu la première force géologique de la terre jusqu’à provoquer le dérèglement climatique qui menace aujourd’hui sa survie. Pascuans, Mayas, Viking ou encore Japonais du XVIIème siècle éclairent ce combat de l’homme contre la nature. Leurs histoires nous racontent le rapport de force entre les activités humaines et son environnement naturel. Ils nous disent que, au delà de nos évolutions, le rapport de l’homme à la nature est inaliénable. Entre ceux qui prédisent l’effondrement de notre monde et ceux qui prétendent savoir comment le sauver, l’humanité va devoir s’adapter à cette nouvelle ère. Parce que jamais elle n’a été aussi puissante, parce qu’elle est globale et mondiale, le défi auquel elle fait face est inédit et immense. L’ÈRE DE L’HOMME dessine une fresque humaine, historique et politique en faisant dialoguer passé et présent pour tenter de mieux appréhender notre devenir.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission

Voir toutes les émissions