Infolettre
Émissions A-Z
Info
A-Z
Retour à la liste des émissions

Corsica Story - Une histoire de la violence

Les grands classiques

Corsica Story - Une histoire de la violence

Réalisateur :

Jérôme Pierrat, Agnès PIZZINI

Synopsis

« Corse, la poudrière », « Corse, île de violence », « Le crépuscule des Corses », titraient les journaux après l’assassinat de l’avocat Antoine Solaccaro. Avec 15 homicides et 8 tentatives pour 310 000 habitants, la Corse est aujourd’hui la région la plus criminogène d’Europe. Depuis quelques années, on assiste en effet à une escalade de la violence et une dérive meurtrière sur l’île de beauté. Les règlements de compte se multiplient et les nuits bleues ont repris de plus belle. L’île de beauté apparaît aujourd’hui comme un lieu de troubles et d’insurrection. Comme une terre d’anarchie, une terre de violence, où la force semble primer sur le droit, où le port d’armes est considéré comme un honneur ou une banalité. La Corse a toujours revêtu un caractère d’exception dans l’ensemble français, a toujours véhiculé l’image d’une île indomptable et explosive. Jugements négatifs, incompréhension, déni de culture, oppression et domination, tel a été le lot séculaire de la Corse, de ce petit peuple meurtri par l’histoire. Les Corses ont-ils développé une propension à la violence ? Sur ce minuscule bout de terre, beauté et violence semblent inextricablement liées.

Prochaine diffusion Cette émission n'est plus en diffusion.

Voir aussi

Lancaster, le vol des 2 derniers géants
23 Janvier
Mercredi
23:00

Lancaster, le vol des 2 derniers géants

Mis en service en 1941, le Lancaster est le bombardier britannique le plus connu de la Seconde guerre mondiale : plusieurs vétérans témoignent de leur expérience à bord.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Les grands classiques
La Reine Bicyclette - L'histoire des Français à vélo
1 Février
Vendredi
15:00

La Reine Bicyclette - L'histoire des Français à vélo

Massivement adopté par les Français au lendemain de son apparition à la fin du 19e siècle, le vélo moderne est doté de pneux, de freins, de pédales et d'une chaîne. Au départ un loisir pour les riches, il se démocratise vite grâce à la seconde révolution industrielle, qui en fait un produit abordable pour les classes populaires. La bicyclette est surnommée affectueusement la \"petite reine\", car elle permet de se déplacer deux fois plus vite et d'acquérir plus de liberté dans ses déplacements. Plus qu'un nouveau moyen de transport pratique et rapide, le vélo est synonyme de révolution sociale. Certains, comme Émile Zola, y voient même un instrument de l'émancipation de la femme, qui peut quitter son foyer et s'amuser. Au Royaume-Uni, à la même époque, le mouvement féministe des Suffragettes utilisent d'ailleurs le vélo comme symbole de leur combat pour l'égalité. Dès 1900, le nombre important de cyclistes sur les routes incite le législateur à créer le premier code de la route. En 1903, la création du tour de France fait du cyclisme un sport professionnel très populaire, qui permet à de jeunes prolétaires de faire carrière avant de se reconvertir le plus souvent dans la vente de cycles. En 1910, en ville, le vélo est déjà un objet du quotidien utilitaire et banal. Cependant, c'est véritablement depuis l'entre-deux-guerres, grâce à la publicité et à la vente sur catalogue, que les bicyclettes sont également très utilisées dans les campagnes et sont offertes aux enfants comme aux adultes pour leurs loisirs de plein air. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la relation au vélo, utilisé pour le ravitaillement, est moins ludique. L'après-guerre marque un recul fort du vélo, auquel les Français préfèrent l'automobile pour se déplacer. La voiture pour tous devient l'un des crédo des Trente Glorieuses. Il faudra attendre mai 1968 et la naissance de l'écologie pour que la bicyclette connaisse un retour en grâce et devienne peu à peu un art de vivre.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Les grands classiques
Éoliennes : la bataille du vent
13 Février
Mercredi
23:00

Éoliennes : la bataille du vent

Proposé en 2004, le projet d'implantation d'un champ d'éoliennes sur les terres du village de Meredith, dans l'État de New York, déclenche une vive controverse parmi les habitants. D'un côté, les éleveurs, touchés par la crise et donc désireux de toucher une somme d'argent conséquente en contrepartie, s'affichent pro-éoliens. De l'autre, des personnes qui y possèdent un lieu de villégiature comme la réalisatrice, et des ex-citadins partis se mettre au vert, s'opposent fermement au projet.

Consulter la fiche Consulter la fiche de l'émission
Les grands classiques

Voir toutes les émissions